Michael Jackson : Joe JACKSON, Brian OXMAN avec Eddie JONES

juin 11, 2010


Eddie Jones : Mr Joe Jackson, comment allez-vous ?

Joe : Je vais bien, merci

Eddie Jones : Mr Jackson, je dois vous dire que je vous admire du fond de mon coeur pour votre intelligence. J’ai lu des choses à votre sujet toute ma vie. Je vous ai vu faire de vos enfants le meilleur groupe du monde. Vous leur avez appris à jouer des instruments, à faire des spectacles, à danser et surtout vous leur avez appris à aimer ce qu’ils font et à le faire bien. Applaudissons Mr Joe Jackson. J’ai grandi en regardant Marlon, Tito, Jermaine, Jackie, Randy, Latoya, Rebbie, Janet, Jacky, tous les jacksons. Nous vous aimons et nous vous soutenons.

Majestik, comment allez-vous ?

Majestik : Je suis Magnificent, comme vous.

Eddie Jones : Il faut vraiment croire en ce que vous faites et faire ce que croyez et je vous remercie de nous avoir aidé à préparer cette émission.

Brian, comment allez-vous ?

Brian Oxman : Nous nous accrochons. Nous combattons tout ce qui nous pose problème.

Eddie Jones : Nous avons des documents, nous avons fait une enquête et nous allons vous révéler des choses. Nous allons avoir besoin de votre aide pour cela car nous savons que vous êtes un excellent avocat. Et de nombreux fans ont posé des questions que je poserai à Mr Jackson et je suis certain qu’il vous demandera d’y répondre pour dire toute la vérité et dire aux fans tout ce qui ce passé.

Brian Oxman : Absolument Eddie. Ce que vous faites ici en parlant aux fans est fantastique.

Eddie Jones : Geraldine Hugues est avec nous également, elle a écrit le livre “Redemption”.

Majestik : Je voudrais dire aux fans que Mr Jackson vous a demandé à tous de rester pacifiques avec les personnes qui soutiennent le docteur. La réaction a été incroyable. Nous avons reçu des centaines et des centaines de messages de remerciements. Je voudrais aussi remercier les fans pour les 2000 tournesols qu’ils ont envoyés à Michael en l’espace de 24h, le tournesol était la fleur préférée de Michael.

Eddie Jones :
Le 14 juin nous seront au Tribunal, nous allumerons une bougie pour Mr Michael Joseph Jackson et nous seront pacifiques. Si Conrad Murray veut amener ses gens, ils ont le droit de venir sur le trottoir comme nous. Mais le nombre fait la force, nous devons venir en nombre au tribunal le 14 juin 2010. Nous avons besoin de votre soutien, nous avons besoin de votre amour inconditionnel et nous avons besoin que vous veniez demander justice pour Michael Jackson, c’est tout ce que nous voulons, nous demandons justice pour Michael Jackson.

Mr Jackson, vous savez que l’on parle beaucoup de Tommy Mottola, Tohme Thome, Randy Philips, AEG, Sony, John Branca, Joel Katz, Kenny Ortega, Frank Dileo. Nous avons fait des recherches. Majestik a dit : “suivez l’argent”, pouvez-vous nous expliquer Majestik ?

Majestik : Si vous suivez l’argent, vous trouverez John Branca, Frank Dileo, vous verrez toutes ces personnes, tout ce que vous avez à faire est suivre le dollar et vous verrez qui sont les responsables.

Geraldine Hugues va lire quelque chose sur lequel nous enquêtons depuis 5 jours, c’est une information très importante.

Geraldine Hugues : Si on suit la théorie qui consiste à suivre l’argent, les parties impliquées sont : Sony, AEG, Tom Barrack, Dr Tohme, John Branca, John McClain, Tommy Mottola, Randy Philips, Frank Dileo et Kenny Ortega.
Pour ceux qui ne le savent pas, AEG appartient à Philip Anschutz ; Tom Barrack est le Président Fondateur et PDG de Colony Capital, l’organisation qui a acheté Neverland ; Tommy Mottola était le manager de MJ ; John Branca est administrateur du testament, il a participé aux négociations au sujet du cataglogue des Beatles; John McClain est administrateur du testament ; Tommy Mottola est un ancien dirigeant de Sony ; Randy Philips est PDG de AEG ; Frank Dileo est le manager et un des producteurs de This Is It ; Kenny Ortega était le chorégraphe, il travaillait avec Michael dans les années 90 pour la tournée Dangerous. Dans notre enquête, il est intéressant de voir que beaucoup parmi ces personnes ont un lien avec Sony.

Philip Anschutz, qui possède AEG, possède le Staples Center, Home Depot. Il possède également des sources médiatiques, ce qui veut dire qu’il contrôle ce qui entre et qui sort.

Tom Barrak est le fondateur de Colony Capital, il a acheté Neverland en 2008 pour 22.5 millions de dollars. C’est lui qui a convaincu Anschutz de faire la promotion des concerts de Londres.

Dr Thome était très ami avec Barrack. Il a convaincu Barrack de sauver Neverland.

John Branca, travaillait pour Sony. Michael a renvoyé Branca qui était son avocat, lorsqu’il a découvert que Branca représentait aussi Sony et possédait 5% du cataglogue Sony / ATV. Branca n’a jamais rendu le testament et après la mort de Michael, il est revenu comme avocat de la succession de Michael Jackson. John McClain est aussi administrateur de testament.

Eddie Jones : Revenons maintenant à Mr Jackson qui travaille très dur. Qu’avez-vous à dire au sujet de ces infomations ?

Joe Jackson : J’essaye d’obtenir justice pour mon fils. Tous ces gens qui sont impliqués nient mais j’ai mon avocat, Brian Oxman.

Eddie Jones : Randy Jackson a fait une déclaration sur Twitter disant qu’il avait renvoyé Mr Brian Oxman. Les fans m’ont posé la question sur mes pages facebook et Twitter et je n’ai pas répondu parce que je ne savais pas quoi dire.

Joe Jackson : Brian Oxman est toujours mon avocat, je ne l’ai pas renvoyé parce que c’est un homme bon.

Eddie Jones : Donc c’est clair, Brian Oxman travaille pour la famille Jackson. Il ne travaille pas pour Randy mais il travaille pour la famille.

L’anniversaire de la mort de Michael approche, il est difficle de croire qu’il n’est plus là. Quand j’ai appris la nouvelle, je n’ai pas pu le croire et je n’arrive toujours pas à le croire. Comment les fans peuvent-ils montrer leur reconnaissance pour tout ce qu’à fait Michael, en tant qu’humanitaire, en tant qu’artiste, en tant qu’être humain extraordinaire ?

Joe Jackson : Michael voudrait que tous les fans lui rendent hommage du mieux qu’ils peuvent. Michael était connu partout dans le monde et ses fans l’ont vraiment soutenu et veulent obtenir justice tout comme moi. Certains médias n’étaient pas bons avec Michael. On essaye de cacher beaucoup de choses concernant ce docteur, je travaille avec Mr Oxman et il faudra que cela finisse de la bonne façon.

Eddie Jones : Au sujet du Propofol et de Dr Conrad Murray. J’ai entendu de source fiable qu’il aurait quitté les lieux cette nuit là. Il a administré le propofol à Michael et aurait quitté les lieux. Je ne sais pas si c’est vrai mais si ça l’est, il est coupable.

Brian Oxman :
La police n’a pas trouvé qu’il avait quitté les lieux. Il a commencé à administrer des produits à Michael Jackson en commençant par Atavan, à 1h30am il lui a donné Versed et à environ 10h40 il lui a donné du propofol après lui avoir donné toute la nuit plusieurs produits qu’on appelle des benzodiazepines.

Eddie Jones : Je sais comme tout le monde qu’aucun être humain n’a besoin d’autant de produits, je pense que Dr Conrad Murray a eu tort, cela ne se fait pas.

Brian Oxman : Il lui a donné Atavan, Versed, du valium, toutes les 2 heures il alternait les produits.

Eddie Jones : Conrad Murray a eu l’audace de dire que Michael s’est réveillé et s’est administré lui-même le propofol, c’est impossible.

Brian Oxman : Cela ne se peut pas, Eddie. Le propofol brûle. Conrad Murray lui en a donné environ 25mg. S’il lui avait donné 125mg, dose que le médecin légiste a trouvé dans son système, je peux vous dire que lorsque le Propofol entre dans votre système, ça brûle, cela vous fait crier. Si Michael Jackson s’était injecté lui-même cette dose de Propofol, il aurait eu très mal. Cet argument qu’il s’est injecté lui-même ne tient pas.

Eddie Jones : Conrad Murray ne devrait plus pratiquer la médecine. Dire que Michael Jackson s’est injecté lui-même, c’est impossible. Conrad Murray, prenez vos responsabilités, vous avez fait quelque chose de mal alors reconnaissez-le. L’accusation ne devrait pas être homicide involontaire, mais meurtre au second degré. Mr Jackson, pouvez-vous nous dire ce que vous pensez de cela ?

Joe Jackson :
Ce qui s’est passé ne me plait pas parce que je ne comprends pas comment ce médecin a pu faire cela en dehors d’un hôpital. Je croyais qu’un anesthésiste devait être là pour réanimer en cas de problème.

Eddie Jones : Et vous savez que le Propofol paralyse vos membres. Il arrive que certaines personnes se réveillent pendant des opérations, elle entendent ce qui se passe mais ne peuvent pas bouger.

Brian Oxman : C’est une raison qui prouve qu’il ne s’est pas injecté lui-même. Si vous donnez environ 25 mg, la personne est endormie alors comment s’est-il injecté les 100mg suivants ? C’est ridicule.

Eddie Jones : C’est 8 fois plus de la dose mortelle. C’est incroyable. Conrad, vous avez pris la vie du plus grand artiste. Quand j’ai vu Latoya sur TMZ, elle a dit : “C’est une conspiration”.

Geraldine Hugues : Je crois aussi qu’il n’avait pas l’intention de dire qu’il lui avait administré du Propofol car il ne l’’a pas dit aux urgentistes, il ne l’a pas dit aux médecins à l’hôpital. Dr Cherylin Lee est passée à la télévision, risquant de perdre sa licence médicale, et a parlé du propofol. Ils ont alors refait des tests et ont trouvé le propofol.

Eddie Jones : Brian, pouvez-vous nous dire ce qui va se passer le 14 juin ?

Brian Oxman :
C’est une audience préliminaire. Dans toute affaire de crime, vous devez exposer les faits et expliquer pourquoi une personne doit être jugée dans un procès. Ce processus peut se faire soit par une mise en accusation par le grand Jury, il faut montrer au Grand Jury que cette personne a commis le crime, soit il faut aller à une audience priliminaire. On se souvient de l’affaire OJ Simpson ou Robert Blake. A chaque fois que vous avez ce genre d’accusation, il faut se présenter à une audience préliminaire.

Eddie Jones :
Qu’est-ce qu’il faudrait pour porter l’affaire à la Cour suprême ?

Brian Oxman : La Cour Suprême n’est pas une cour pour faire un procès donc vous n’aurez pas de procès dans cette cour. La question serait de savoir quel problème présenter à la Cour Suprême. Ce que nous voulons est une accusation de meurtre au second degré. Il faut se demander si cet homme a agit imprudemment ou non. Par exemple, vous agissez imprudemment si vous tirer sur un train en marche. Quelqu’un meurt, et vous dites : “je n’avais pas l’intention de tuer cette personne”. Il est évident que si vous tirez sur un train en marche, quelqu’un va mourir. Si vous administrez du Propofol à Michael Jackson toutes les nuits pendant 6 semaines, quelqu’un va mourir, et ce quelqu’un est Michael Jackson. C’est comme mettre 6 balles dans un révolver et jouer à la roulette russe. Cela devait arriver. Maintenant est-ce que nous devons porter ce problème de meurtre au second degré devant la Cour Suprême de Californie ou des Etats-Unis ?
Je pense qu’il devrait être accusé de meurtre au second degré. Je ne pense pas que la Cour Suprême dirait non, je pense qu’elle dirait que c’est un comportement imprudent, que c’est un meurtre au second degré.

Eddie Jones : Nous allons à Washington DC le 15 septembre. Nous invitons tous les médias pour faire ensemble l’histoire. J’ai discuté avec une femme du Congrès, j’ai appelé d’autres personnes : Jesse Jackson, Al Sharpton, Dick Gregory, nous avons besoins de beaucoup de monde. J’invite toutes les célébrités qui nous écoutent, tous les fans à venir nous rejoindre à Washington DC le 15 septembre. Mr jackson et quelques uns d’entre nous allons entrer dans le Congrès pour faire savoir que Mr Michael Jackson était un grand philantrope, un grand pionier, un grand artiste et un grand être humain.

Majestik : Au sujet de l’homicide involontaire, quel est la peine maximale et minimale ?

Brian Oxman : Le maximum est une peine de 4 ans de prison. Je connaissais une jeune femme qui a été accusée de mauvaise utilisation d’une carte de crédit. Elle encourait 12 ans de prison. Le vrai problème est que Murray n’a aucun casier judiciaire, il n’a jamais eu aucun problème avec la loi, c’est un candidat à la liberté conditionnelle.

Eddie Jones : Mais attendez, James Brown est mort le 25 décembre sous les soins médicaux de Conrad Murray. Il s’agissait d’un arrêt cardiaque. Conrad, vous avez un historique d’activités criminelles. Et des sources fiables disent que vous êtes méchants, mal poli, mauvais et que vous aimez les prostituées. Combien de médecins sont payés 150 000 dollars par mois pour s’occuper du plus grand artiste au monde ? Nous allons travailler dur pour nous assurer que vous fassiez plus de 4 ans.

Brian Oxman :
Hier Conrad Murray était dans un avion pour Houston et une jeune femme de 20 ans a fait un arrêt cardiaque. Conrad Murray s’est occupé d’elle dans l’avion et l’a stabilisée et lorsqu’ils sont arrivés à Houston, elle allait bien. Donc maintenant vous pouvez imaginer ce que nous allons entendre : qu’il est un bon médecin.

Eddie Jones : Conrad, combien avez-vous payé cette femme pour tomber dans l’avion !!

Majestik : Tout ce que fait Conrad Murray devant la presse et la télévision est pour aider sa défense. Tout est planifié. Tous ses mouvements sont calculés pour donner une bonne image de lui-même. Il veut obtenir cette liberté conditionnelle. Mais je vais vous dire, c’est la pire chose qui pourrait lui arriver, vous ne connaissez pas les fans de Michael Jackson.

Geraldine Hugues : Je voudrais faire un commentaire. De nombreux fans disent : “nous ne voulons pas changer l’accusation car nous sommes sûrs qu’il sera condamné pour homicide involontaire. Si on l’accuse de meurtre au second degré, le niveau de preuve sera plus élevé. Mais moi je crois vraiment qu’il a quitté les lieux. La raison pour laquelle nous allons à la Maison Blanche est que nous voulons une enquête fédérale parce que nous la ville, le conté, la police, les enquêteurs, les autorités n’enquêtent pas comme il le faudrait. Les fans trouvent plus d’informations que la police.

Eddie Jones : Vous avons à faire à des multi-milliardaires, ils ont beaucoup d’argent et ils ont probablement déjà acheté quelques personnes et leur ont dit de partir et de ne rien dire. Quelqu’un a été payé pour se taire. Et quelqu’un a été payé pour faire tout cela. Michael avait des renregistrements dans sa maison, il avait des caméras, que s’est-il passé ? Où sont les enregistrements ?

Brian Oxman : Jusqu’à présent l’accusation n’a présenté aucun enregistrement. Nous n’avons toujours pas réglé le problème des caméras de surveillance. Michael avait des caméras de surveillance mais aucun enregistement n’a été trouvé.

Majestik :
On n’a pas trouvé d’argent non plus. Michael avait toujours de l’argent chez lui.

Eddie Jones : Monsieur l’avocat général Eric Holder, que faites-vous ? Vous devez faire une enquête plus approfondie.

Brian Oxman : Il y a un autre avocat général qui est impliqué, son nom est Jerry Brown, il est avocat général de l’Etat de Californie, il est candidat pour devenir Gouverneur. Le nom de Jerry Brown ne figure pas sur le testament. L’avocat général de l’Etat doit dire qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans cette affaire.

Eddie Jones : Il faut que les fans appellent le bureau de l’avocat général Jerry Brown, envoyez-lui des fax, des e-mails, utilsez facebook, Twitter, etc. Jerry Brown, nous vous invitons à l’émission pour dire à tout le monde ce qui se passe vraiment.

J’ai entendu dire que Conrad Murray est un francmaçon et qu’ils se protègent entre eux. Je sais qu’il existe des sociétés secrètes dans notre monde aujourd’hui et je n’aimerais pas penser que quelqu’un contrôle le juge, le système judiciaire, l’avocat général, les médias....

Brian, les gens posent des questions sur le concert prévu à Rome.

Majestik : Nous souhaitons bonne chance aux organisateurs de ce concert.

Brian : Rome est un concert en hommage à Michael qui est organisé par Worldwide International. C’est une entreprise de promotion qui veut obtenir justice pour Michael. Tito Jackson, Marlon Jackson, les 3T y seront. Akon qui joue ce soir à LA y sera. C’est un très bel hommage à Michael Jackson.

Eddie Jones : Certaines personnes ont dit que Michael y serait déguisé.

Brian Oxman : Je comprends le désir des fans que Michael soit encore là, je comprends leur douleur mais Michael Jackson est décédé le 25 juin 2009. Voilà comment je sais que c’est vrai : Paris, sa fille, était à l’hôpital et a dit : “Mon papa était si froid”. Donc je sais que Michael est mort. Je sais que les gens veulent qu’il soit là mais ce ne sont que des rumeurs venant de certaines personnes, pas des promoteurs de l’événement.

Majestik : Michael avait trois jeunes enfants, alors ne donnez pas de faux espoirs à ses enfants en disant que leur père est encore en vie. Ils ont déjà assez de mal à accepter la mort de leur père, alors dire qu’il est encore en vie et se déguise, surtout pour Blanket, ne lui mettez pas cela dans la tête. Arrêtez, Michael est mort. Mais gardons sa mémoire en vie.

Eddie Jones :
Il y a Michael l’homme, Michael le philantrope, Michael l’humanitaire, Michael l’artiste, et Michael le plus généreux dans le monde du spectacle.

Majestik : Je veux dire aux fans que Joe Jackson est un membre de la famille qui marchera avec vous ; si vous l’appelez à l’aide, il vous enverra une lettre pour vous dire ce que vous devez faire, comment le faire, pour vous dire de ne pas avoir peur. Vous pouvez lui faire confiance. Je ne dis pas cela seulement parce qu’il est mon ami, je le dis parce que je connais son coeur et sa personnalité. La presse lui a fait une mauvaise réputation, parce qu’ils ont peur de lui.

Joe Jackson : J’invite tous les fans du monde entier à me soutenir pour obtenir justice pour mon fils.

Eddie Jones : Je sais que tout le monde ne peut pas venir au tribunal, mais où que vous soyiez, vous pouvez allumer une bougie. Nous allons allumer notre bougie à 12h30 au tribunal le 14 juin. Nous étions au tribunal à l’audience précédente, et j’ai vu Conrad Murray à travers la porte dans le couloir avant que nous n’entrions dans le tribunal. Les fans qui étaient là criaient des choses à Conrad Murray, ils l’ont traité de meurtrier et d’autres choses. Il m’a regardé dans les yeux et à ce moment là j’ai pu voir qui il était vraiment. J’ai vu à travers lui. C’était un peu comme une intervention divine.

Mr Joe Jackson m’a fait entrer dans la salle et j’ai pu m’asseoir avec le reste de la famille, à côté de Majestik. Je veux vous rermercier Mr Jackson, merci d’être venu à l’émission.

J’examine la violation des droits civils, des droits constitutionnels, et des droits de l’homme dans l’affaire de mort injustifiée de Michael Jackson. Brian, voulez-vous en parler ?

Brian Oxman : Dans la mort de Michael, il n’y a pas que Dr Conrad Murray. Il y a un sentiment chez tous les gens qui aiment Michael Jackson et qui demandent justice pour Michael, ils savent que d’autres personnes sont impliquées.
Certaines personnes appellent cela un complot, d’autre l’appellent un meurtre intentionnel. On nous a caché la vérité et c’est le problème. A chaque fois de l’on cache la vérité, que l’on cache les faits, ce qui s’est passé, et qui exactement était impliqué, alors les gens commencent à avoir des soupçons.
Il y a d’autres personnes responsables de la mort de Michael Jackson. Geraldine a fait une liste de personnes qui ont tous profité, suivez l’argent.

Eddie Jones :
Il va y avoir bientôt une vente aux enchères. Je ne sais pas qui vous êtes mais je sais que des multi-millionnaires regardent l’émission et aiment Mr Michael Joseph Jackson. J’aimerais que vous soyiez acheteur à cette vente et que vous achetiez tout. Cela serait fantastique. Nous ferions un musée Michael Jackson.

Majestik : Leur nom n’est pas Jackson, ils n’ont aucun droit d’avoir ces choses qui appartiennent en réalité à Paris, Prince et Blanket. Michael voulait qu’elles reviennent à ses enfants ou dans un musée pour que les fans les voient à jamais. Ces choses n’appartiennent pas à Branca, sont nom n’est pas Jackson.

Geraldine Hugues :
Je n’ai pas lu les informations que j’ai trouvées sur Sony. Sony a saboté la promotion du dernier album de Michael, mettant Michael en difficulté financière. Michael a fini par emprunter 200 millions de dollars sur la moitié de ses 50% du catalogue Sony / ATV.
Michael devait rembourser le prêt avec les ventes de son album Invicible. Sony a refusé d’en faire la promotion, et a dépensé plus d’argent sur d’autres artistes moins importants que Michael.

Eddie Jones : Ceci est mal, c’était un complot prémédité de la part des gens qui dirigent Sony. Ils savaient ce qu’ils faisaient. Cela ne s’est pas fait sur une jour ou un mois mais sur des années. C’est ainsi que cela a commencé, en refusant de promouvoir son album et en le privant de l’argent qu’il méritait pour ce projet.

Brian Oxman : Je pense que toute personne qui essaye de cacher des informations a quelque chose à cacher. Qui sont les gens qui essayent de cacher des informations ? Qui ne veut pas que vous ayiez les informations sur ce qui s’est arrivé à Michael Jackson ? Conrad Murray n’a pas le choix, il est le défendeur dans le procès. Mais qui sont les autres ? Ceux qui contrôlent la succession, des personnes qui sont étrangers à Michael Jackson.
John Branca n’était pas l’ami de Michael Jackson. Il figurait sur sa liste de personnes qui voulaient le détruire. Il avait un lien avec Sony. Il possédait 5% dans le catalogue Sony / ATV.

Eddie Jones : Cela vous montre comment tout le monde avait un lien avec Sony. Ils ont tous un lien avec Michael et Sony. C’est l’information que nous voulons vous donner aujourd’hui, ils ont tous un lien avec AEG et Sony.

Brian Oxman : Au gouvernement on dit : “laissez entrer le soleil, laissez entrer la lumière du jour”. C’était une idée importante de Barack Obama : exposer les faits aux gens. Et non pas cacher les faits sur la mort de Michael Jackson pour que personne ne voit rien. Les personnes qui ont caché les faits dans cette affaire avaient quelque chose d’important à cacher mais la vérité sera découverte et nous allons savoir exactement ce qui s’est passé.

Eddie Jones : Je voudrais remercier tout le monde d’être venu. Nous avons 11 000 signatures pour “This is not it”que nous emmèrons à la Maison Blanche. Nous allons marcher à la Maison Blanche, nous voulons justice pour Mr Michael Joseph Jackson. Et pour finir cette émission, nous donnons la parole au grand, au merveilleux, au fantastique, au courageux Mr Joe Jackson.

Joe Jackson : Tommy Mottola travaillait pour Sony. Peut-être qu’il n’y est plus à cause des mauvaises choses qu’il a faites à Michael. Je suis content qu’il ne travaille plus pour Sony. Mais il faut que nous examinions toutes ces personnes qui étaient impliquées pour découvrir ce qui s’est passé.

Eddie Jones : Cette radio marche avec des donations, je voudrais remercier les personnes qui ont donné de l’argent car cela nous a permis de faire l’émission aujourd’hui. Nous avons besoin de donations pour continuer.

Brian Oxman : Mr Jackson, mon admiration pour vous ne cesse d’augmenter. Vous avez plus de courage qu’aucun homme à qui j’ai eu à faire. Vous avez de la classe.

Merci à Eva pour la traduction

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.