Michael Jackson : affaire de la Lloyds et This is It diffusé entièrement au proces

juin 20, 2011
La Lloyds refuse de payer l'assurance des concerts
Dessin de John Kettelwell, 1921

L'assurance londonienne la Lloyd's,  des concerts de la dernière tournée du Roi de la Pop, a intenté une poursuite contre AEG Live et la Michael Jackson Company. En effet, selon elle, le promoteur n'aurait pas fourni des informations médicales nécessaires sur le chanteur "incluant sa prescription pour des médicaments ou sa dépendance alléguée à ces médicaments, y compris le propofol" et son médecin personnel, le Docteur Murray.

Une clause d'absence et d'annulation de concert sous l'alias "The Mark Jones Company LLC" avait été émise en avril 2009 couvrait les 30 premiers concerts s'élevait jusqu'à 17,5 millions $.

L'examen médical de Michael Jackson qui aurait du avoir lieu à Londres n'a jamais eu lieu, donc l'assurance estime qu'elle ne doit pas payer les concerts annulés en raison de la mort du chanteur.

Conrad Murray demande à voir les vidéos des répétions de This is it 

Dessin de John Kettelwell, 1921
Les avocats du médecin, Conrad Murray, souhaitent visionner toutes les vidéos des répétions de la tournée de "This is It". En effet, elles pourraient montrer l'état fragile de Michael Jackson et que de nombreuses causes autre que le Propofol seraient à l'origine de la mort de la star.

Mais Sony Picture a émit des résistances à reproduire entièrement les 20 bandes vidéos des 100 heures d'enregistrement de This is It lui coûterait 200 000 $.

De plus, Sony considère que ces vidéos sont top secrètes, ses avocats ajoutent :
"Quand les bandes vidéos ont été transportées en pleine nuit de chez Sony à Culver City, elles étaient dans un camion banalisé sous la surveillance de gardes du corps armés"
Ils les ont déposé devant la salle de montage où il n'y avait aucun d'accès Internet. Un des grands patron de Sony a également déclaré que les vidées ont
Une grande valeur monétaire inhérentes à leur potentiel pour de futures utilisations. Ces utilisations comprennent une ou plusieurs "éditions anniversaires. "

Le jury pourra regarder les bandes vidéos

Dessin de John Kettelwell, 1921
Le juge a donné la permission de montrer les bandes d'enregistrement des répétitions de This is It aux jurés, lors du procès.

L'Estate avait contraint Sony de ne pas montrer Michael Jackson "sous un aspect négatif". C'est pourquoi les vidéos inutilisées peuvent être utiles à la défense selon le Juge Michael Pastor. Ce denier a donné une semaine à la maison de disque de s'occuper des détails techniques, pour que la vidéo brute puisse être visionnée sans risque de fuites.

L'avocat de Sony Gary Bostwick a expliqué la problématique
"Si elles deviennent une partie du dossier public, nous aurons un problème totalement différent. Elle seront immédiatement diffusées en ligne sur TMZ ou un autre site Web."

Michael Jackson avait embauché des photographes pour enregistrer ses répétitions de sa tournée come-back à Londres, qui était prévue pour Juillet 2009. Sa sucession a vendu plus tard les droits de diffusion à Sony pour environ $ 80 millions.

2 commentaires:

  1. ah les assurances entrent en jeu, et je me doutais que les termes que nous ne connaissons pas vraiment, du contrat devaient être sacrément sévères. Maintenant c'est reparti malheureusement sur des histoires de gros sous, comme souvent dans ce type d'affaire

    RépondreSupprimer
  2. Disons on s'en doutait un peu sur l'histoire de l'assurance. Je pensais un certain moment traduire tout le document mais c'était trop long. L'histoire de la mort de Michael Jackson est une véritable enquète policière, il y a beaucoup de zone d'ombres qui méritent d'être explorée et surtout connue.

    Michael Jackson est bankable comme Marilyn Monroe, car il reste médiatique. C'est une icône. Récemment le père de MJ n'a pas commercialisé les parfums qui avait le nom de son fils. Mais bon, d'autres personnes se remplissent bien les poches.

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.