Déclaration de Conrad Murray non diffusée au procès

octobre 09, 2011
Hier l'interview TMZ a publié l'interview de Conrad Murray qui n'a pas été diffusée au procès, car les éléments cités ne faisaient pas partie de l'affaire.

J'ai décidé d'en faire un résumé, en essayant de rendre le texte lisible. La traduction était très difficile. J'ai illustré l'article avec des copies d'écran de la retransmission faite de l'audience, lors de la diffusion de l'enregistrement.

Certaines parties vont choquer beaucoup de fans de Michael Jackson.

Un compte rendu de l'audience du  8 octobre sera fait prochainement.

   SVP : Pas de copie intégrale, citation permise avec lien de retour vers mon blog. Merci de votre compréhension



Dr. Murray :

Le spectacle allait tomber en morceaux, il avait besoin de dormir. Nous avons essayé toute la nuit jusqu'à l'aube, puis nous y sommes  finalement arrivés grâce à deux médicaments. Puis j'ai décidé d'aller plus loin, en lui donnant un peu de lait, pour qu'il puisse dormir quelques heures et se produire sur scène, car je me souciais de lui. Je ne voulais pas lui faire de mal. Et j'éprouvai de la compassion pour lui. Mais, je l'ai fait, sachant que Michael Jackson avait une dépendance. J'ai essayé de le sevrer. Mais...

Michael, qui n'arrivait pas à dormir, a finalement demandé à Murray du lait. Pour le médecin, même si des recherches de cette substance n'ont pas été faites sur un patient, de façon régulière, elles n'ont pas montrées qu'elles puissent développer une dépendance. MJ a sérieusement exprimé sa volonté de s'en désintoxiquer. Mais il en avait besoin physiquement, psychologiquement et mentalement.


Après la déclaration du décès de Michael Jackson, Murray s'est entretenu avec les policiers. Il leur a donné ensuite son numéro de portable, afin d'être joignable.

Conrad Murray
Sachez, qu'il était très important de consoler madame Jackson, la mère de Michael. Je ne l'ai jamais rencontrée auparavant. Mais quand elle est arrivée à l'hôpital, la première question s'était posée, à savoir comment lui annoncer la nouvelle. On m'avait dit qu'elle avait des problèmes cardiaques. Donc, je leur ai demandé, de faire très, très attention, lorsqu'ils l'en informeront. Y avait-il d'autres membres de la famille présents à l'époque ? Non. Elle était seule ici. Son père était dans un autre état, et il était très éloigné. Concernant les frères et sœurs, je n'en sais rien.

Après son arrivée à l'hôpital, elle est dirigée dans le hall. Murray et le médecin urgentiste (qui s'est occupé de la réanimation de Michael) la rejoignent. Le médecin lui annonce que son fils était venu, qu'il avait eu des problèmes pour respirer, et qu'ils ont tout essayé. Elle demande  "Bien, comment va-t-il ? Il n'est pas mort, n'est-ce pas ?" Le docteur répond "Oui". Katherine Jackson s’effondre en sanglotant et pleure. Tous sont restés ensemble, en lui tenant la main. .


Le médecin part. Murray reste auprès d'elle. Il demande la présence d'un infirmier en psychiatrie ou d"un psychologue. A la place, le service de psychiatrie et le responsable en psychologie clinique viennent

"Et je leur ai demandé, au regard de ce que savait Katherine Jackson, d'avoir la gentillesse de l'aider, de prendre soin d'elle, lors de ce moment.

Ma question suivante a été "Où sont les enfants ?". Je ne savais pas qu'on les avaient amenés à l'hôpital". On m'avait dit qu'ils étaient dans une autre chambre, en train de manger. Car les enfants devaient à même de comprendre la situation, ils méritaient de savoir. Mais comment aurions-nous pu faire ? Puis, j'ai parlé à Frank Dileo, qui m'a dit qu'il pourrait venir avec moi. Je lui ai répondu "Non, allez chercher quelqu'un d'autre, qui sont proches d'eux." Puis, Frère Michael Amir, Frank Dileo, Michael Amir, accompagné d'un infirmier psychiatrique, nous sommes venus dans la chambre, où les enfants étaient en train de manger". Je suis rentré et je ne sais pas qui a parlé en premier. Mais d'une manière ou une autre, ils avaient posé les questions, et les enfants avaient compris que leur Papa n'allait pas bien, qu'il était mort. Et puis, ils ont commencé à pleurer, vraiment pleurer.

Je suis resté là. Je les ai serré dans mes bras. J'ai réconforté Paris, j'ai réconforté Prince, j'ai réconforté Blanket, qui était un très jeune garçon. En effet à chaque fois, qu'ils étaient malades, ils auraient toujours demandé de l'aide du Dr Murray. " S'il vous plait, appelez Dr. Conrad, vous comprenez, Papa", je les ai réconforté.

Madame Jackson, madame Jackson, sa mère, n'était pas dans la chambre. Ils criaient et criaient et criaient, puis leur fille évoquait une vision de malheur, vous savez : elle vivrait seule sans son père, elle ne voulait pas être orpheline. Elle est comme ma fille. Très triste, très triste. Puis je lui ai dit, que nous prendrons soin d'elle. Frank Dileo, lui a dit qu'il le ferait aussi.

Puis elle me demanda : "Dr Murray, vous disiez que vous sauvez beaucoup de patients. Vous savez, vous sauvez des gens d'un arrêt cardiaque, mais vous n'aviez pas pu sauver mon père". J'ai répondu. "J'ai fait de mon possible"  Elle a dit : "Je sais cela, Dr Murray. Au moins, je le sais. Je sais que vous avez fait de votre mieux, mais je suis triste. Je me lèverai le matin, et je ne pourrai pas voir mon Papa.". Elle criait. Elle a demandé de le voir. Et puis ce fut autre chose. Comment laisseriez-vous un enfant le voir ?"


Conrad Murray rassemble l'équipe de psychologues "Les enfants ont besoin de voir leur Papa. Pensez-vous que c'est une bonne idée ? ". Il ne veut pas prendre une décision seul. "Pensez-vous qu'ils sont assez matures pour comprendre ? " On lui répond que oui.

Katherine Jackson est conduite dans une grande salle de conférence, où ses petits enfants, à sa demande la rejoignent à contre coeur. Puis, arrivent Jermaine Jackson, et Latoya.

Murray va les voir pour se tenir à leur disposition. Il tâche de répondre au mieux à leurs questions.

Puis, les enfants, suivis de Latoya, voient pour une dernière fois, le corps de Michael Jackson (qui a été rendu présentable après l'autopsie, à la demande de Murray). Murray rejoint Katherine Jackson dans la grande salle.
Inspecteur Martinez : Mme Jackson
Murray : Sa mère
Martinez : Sa mère
Murray: Et elle a dit non
Chernoff : Et son père, son père était-il présent ?
Murray : Non
Chernoff : non ?
Murray : Non, il n'est jamais venu. 

Murray demande aux garde du corps de ramener les enfants à la maison, qui était pratiquement sous scellé par le police.Tous se sont demandés, où ils iront, avec quel membre de la famille partiront-ils.

Puis, Randy Philipps (le CEO/président d'AE.G. Live) arrive (....) Murray est présenté aux avocats des Jackson, qui veulent qu’une déclaration soit faite à la presse.

Jermaine, l'avocat, et Randy Philippe voulaient que je jète un coup d’œil à ce qu’ils avaient écrit.

Pour Murray tout était bon, rien ne devait être changé.

Jermaine voulait changer la partie où ils demandait aux fans de respecter leur intimité. Il a dit  "Ce ne sera pas une bonne idée, car les fans sont ainsi. Peut-être devrions-nous demander aux médias de respecter leur intimé.". Il a ôté la partie sur les fans et à ajouté " les médias" à la déclaration.

Après s’être un peu entretenu avec Jermaine Jackson, Murray passe un peu de temps avec Katherine



Murray
a soigné Michael Jackson d’une sorte de pneumonie virale (datant de 2007 ou 2008) et d’une fracture à l’orteil (en 2008, MJ, se l'ai faite en frappant son pied contre une porte, alors qu’il était énervé), mais aussi d’un syndrome des maladies respiratoires, (léthargie).

Murray précise que Michael Jackson était très faible et il souffrait de déshydratation chronique, car il se nourrissait très mal.
Il ne mange pas, il ne boit pas. Il m'a dit que toute sa vie, sa mère l’a forcé à manger. Voilà pourquoi il n’aimait pas se nourir. Sa nourriture se compose essentiellement de poulet et de riz"


Murray : " Je ne savais pas quels autres médicaments il prenait. Mais j’ai entendu qu’il voyait le Dr Klein trois fois par semaine à Berverly Hills. Mais il ne m’en a jamais parlé"
Chernoff : " Qui vous en parlé ? "
Murray : - ses collaborateurs, comme Frank Dileo, Kenny Ortega. Comme ils travaillaient avec lui, ils en étaient conscients.
Murray était présent, quand 3 semaines auparavant, Michael Jackson a demandé à Amir, de contacter spécialement, Jason, afin de prendre rendez vous chez le cabinet de Klein.

Michael n’a jamais parlé de ses antécédents médicaux, mais Murray avait remarqué à côté de son lit, des médicaments, avec le nom du Dr Metzger, Dr Klein..


Le détective Martinez lui cite quelques médicaments que Murray reconnaît.

  • Le Propofol
  • Lidocaine
  • Flumazenil (une antidote des effets du benzodiazepine)
  • Clonazepam
  • Diazepam (qu’il a récemment prescrit pour la première fois)
  • Valium (car cela cela lui permettait de prendre du « lait »)
  • Lorazepam (forme orale du I.V. ativan)
  • Flomax
  • Activan
  • Flomax ( Michael passait des heures dans la salle de bain, car il avait d'énormes difficultés à uriner, problème qui était peut-être dû  à des problèmes de prostate (Ndlr je ne traduis pas le reste...).
  • Benoquin (crème pour uniformiser le teint de la peau, du aux effets du vitiligo 

Mais pas du :

  • Trazodone ( antidépresseur, entraine une sédation, et aide à dormir)
  • Triamcinolone (corticoïde)
  • Xalatan ( pour les yeux)
  • Latanoprost (goutes pour les yeux, pour soigner le glaucome)
  • Vallisone (crème pour stéroïdes) prescrit peut-être par Klein, son dermatologue


Selon le docteur Murray, Michael n’a jamais vu d'ophtalmologue, mais le chanteur comptait prendre un rendez vous avec le Dr Divan, de l’hôpital UCLA, très connu pour la chirurgie oculaire (kératotomie radiale).

Murray a remarqué que Michael (qui avait une très mauvaise vue) porter de magnifiques lunettes. Comme ses yeux étaient rouges, le médecin lui a posé la question s’il avait du glaucome. La star a répondu par la négative. Par contre, MJ ne lui a jamais dit s’il avait vu un médecin pour le soigner.

Mais la semaine dernière, Murray a pris un rendez vous, pour Michael, à l'hôpital de UCLA. Il voulait qu'on lui fasse un fond d'oeil, pour prescrire des lentilles de contact. Il était inquiet, que le chanteur puisse en Angleterre, tomber et se faire mal sur scène. 

Michael et la production (Ndrl : je suppose AEG) étaient d'accord pour qu'un examen médical soit fait. Murray a conservé l'email du médecin qui lui avait demandé de re-confirmer le rendez vous. Rendez-vous qui fut annulé.

Michael sortait complètement lessivé des trois visites hebdomadaires, du cabinet du Dr Klein, dont il avait besoin de 24 heures pour s'en remettre. Il en avait jamais parlé à Murray.

Murray a cru que le chanteur souffrait d'un problème pulmonaire ou d'un caillot de sang dans les poumons, qui lui aurait causé la mort de Michael Jackson.



La famille Jackson a nettoyé la maison et trouvé dans la chambre de Michael (où Murray n'avait pas accès), dans une vielle valise avec des petits morceaux de marijuana pourris. La famille Jackson les a remis aux policiers. Murray a été étonné d'apprendre que les policiers aient trouvés des paquets de cigarettes vides. Ils ont confirme au détective Martinez que Michael n'en fumait pas.
Détective Smith : Et les cigarettes?

Murray : Je ne sais pas. Avez-vous trouvé des cigarettes ?

Détective Smith : Des emballages vides.

Murray : Vraiment?

Détective Smith : Dans la même valise dans la valise même qui était drôlement vielle - on ne pouvait même dire que c'était de la marijuana. En fait, nous avions cru au début que c'était de l'héroïne. Nous les avions fait analysés : c'étaient juste des morceaux décomposés de marijuana. Il y avait du T.H.C.Mais il y avait deux paquets vides de cigarettes. Je connais sa famille, qui est vraiment contre ça.

Murray : Wo

Détective Smith : Mais encore, qui sait.

Dr Murray : Eh bien, mais à la même temps, sachez que personne n'est allé dans cette chambre. Il ne laissait personne y entrer. Mais il utilisait de façon excessive de l'eau de Cologne. Je n'ai  jamais compris pourquoi il s'en mettait beaucoup, tout le temps. Je veux dire, quand il était assit, il s'en aspergeait. Peut-être voulait-il effacer toute odeur. Je ne sais pas. 


Murra a parlé avec le détective de plusieurs médecins

  • Dr Lee de Californie. Selon Murray, comme lui avait dit Michael Jackson, elle venait de Los Angeles, pour lui faire des injections, à des moments différents de la semaine.
  • Dr Adams de Las Vegas
  • Dr Metzger. Murray avait son nom inscrit sur les bouteilles de médicaments sur la table de chevet de Michael Jackson.

1 commentaire:

  1. bonjour tj,
    je viens de lire la déclaration de murray non diffusée au procés,michael atteint de léthargie?
    qui est un sommeil pathlogique,une torpeur ah!
    probléme pour uriner et il à jamais vu de médecin pour ça? idem pour les yeux, murray dit mj n'a jamais vu d'ophtalmo,et plus bas il dit à propos d'un glaucome,mj n'a pas précisé s'il avait vu un médecin pour ca!!les enfants et latoya ont vu le corp de mj rendu présentable aprés autopsie?! on à l'impression qu'ils ont vu le corp le jour du dc d'aprés le récit, donc l'autopsie!!!!et mj qui passait son temps chez les medecins n'a pas consulté pour ses yeux et ses difficultés à uriner? et pour finir, diléo avait dit que c'est lui qui avait annoncé le dc à la famille,bon bien trouble tout ça,enfin pour moi.

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.