Journées de Strasbourg : Les enjeux de l’après-présidentielle

mars 15, 2012
Aujourd'hui a eu lieu l'ouverture des Journées de Strasbourg, deuxième édition de débats politiques sur différents sujets d'actualités. Elles ont lieu du 15 au 17 mars.

Journees de Strasbourg, l'après présidentielle, Rachida Dati, Laurent Joffrin


L'an dernier l'évènement, avait rassemblé plus de 15 000 personnes. Rappelez vous de mes anciens articles :

Journées de Strasbourg : 100 idées pour la France : Un événement local ?
100 idées pour la France : Les débats à Strasbourg
100 idées pour la France à Strasbourg : des idées pour 2012 ?
100 idées pour la France : Débat Hollande et de Villepin à Strasbourg

 Rachida Dati, ancienne garde des sceaux, maire du 7ème arrondissement de Paris, une journaliste des DNA et Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du "Nouvel observateur" ont ouvert l'évènement sur le thème : "Les enjeux de l'après présidentielle".

Journees de Strasbourg, l'après présidentielle, Rachida Dati, Laurent Joffrin


Ce fut la journaliste des DNA qui a commencé les questions : sur l' éventuel retour en grâce de Rachida Dati. Cette dernière lui répond
"Retour en grâce ? Mais j'en suis sortie quand ?
- Au près de Nicolas Sarkozy"
L'ancienne garde des sceaux lui explique que lorsqu'on lui fait ce genre de remarque : "Vous êtes en disgrâce" elle rétorque : "Alors pourquoi m'inviter ? "

Laurent Joffrin revient les sujets qui ont fait les choux gras de la presse : le bilant de la politique judiciaire, l'augmentation de la délinquance, les petites phrases de Guéant et Sakozy qui empoisonnent l'univers médiatique, l'histoire de la viande halal et de la supériorité des civilisations. Que pense Rachida Dati de tout cela ? Le président candidat n'avait-il pas dit qu'il y avait trop d'étrangers en France ?

Pour l'ancienne garde des sceaux, il n'aurait pas prononcé ces mots là, elle en est sure. Elle a surement oublié les propos tenus par Nicolas Sarkozy à l'antenne de la télévision France 2 le 7 mars  dernier :
 "Notre système d'intégration fonctionne de plus en plus mal, car nous avons trop d'étrangers sur notre territoire et que nous n'arrivons plus à leur trouver un logement, un emploi, une école"
Rachida Dati défendait avec fougue sur le bilan de l'actuel majorité présidentielle : les internats d'excellences, les réformes de la carte judiciaire, ect.

L'auditoire a été peu convaincu par son argumentaire si j'en juge les rares applaudissements.


Journees de Strasbourg, l'après présidentielle, Rachida Dati, Laurent Joffrin
Quelques curieux à côté de beaucoup de chaises vides


Pour info les hastags sur Twitter, des journées de Strasbourg sont :
#JDStrasbourg #cmqc

N'hésitez pas à vous abonner à ma page Facebook, pour consulter mes albums photos.

Pour plus d'information sur le programme :  Les journées de Strasbourg - 2ème édition sur le site du Nouvel Observateur

1 commentaire:

  1. Dati qui défend un bilan plus que triste dans ta belle ville....... bon bof comme on dit, je préfère pas m'étendre sur le sujet, bises et amitiés.

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.