Jean Luc Mélenchon met du rouge à Strasbourg

mai 23, 2012
Mardi 22 mai, Jean Luc Mélenchon a tenu un discours devant un public strasbourgeois en liesse. Quelques personnes étaient perchées en haut des arbres pour mieux voir le tribun, car la Place Broglie était noire de monde.




Les cris et les applaudissements des militants ponctuaient le discours de l'ancien candidat à la présidentielle.Il   était difficile de prendre des photographies tant la foule était dense et que les drapeaux du Front de Gauche flottaient dans les premiers rangs.

Ah... On vient de se retrouver. Mes amis, comme ceux qui sont devant, comme ceux qui sont tout là bas au fond, quelle fierté pour nous tous, qu'il ait suffi d'un appel, pour qu'aussitôt vous vous soyez rassemblés de manière aussi spectaculairement nombreuse. Mes amis, vous venez, par votre dévouement personnel, parce que vous l'avez décidé, vous-même, librement, sans que personne ne vous oblige à rien et sans en attendre aucune récompense, prit la décision de venir et en le faisant,  les uns les uns s'ajoutant aux autres, vous venez de fabriquer un évènement de grande ampleur, qui ne s'est jamais vu de toute l'histoire de Strasbourg de Gauche.
Parce qu'elle est, et elle a été pendant de si longues saisons de l'histoire, une terre si âprement et si durement disputée, à l'amour de la patrie républicaine, l'Alsace et  Strasbourg, entendent peut-être plus facilement,  et mieux que d'autres, certains messages d'alarmes, qu'il faut faire entendre, lorsque sur les veilles cicatrices se rallument les vielles blessures, Alsace regarde nous, nous sommes la France, fière d'être mélangée, la France fière de ses valeurs de partages, la France qui dit que toute femme ou tout  homme, quelque soit sa couleur de peau, sa religion, l'origine de ses père et mère, sont semblables et égaux.(..) Bref, les yeux dans les yeux, sans jamais baisser une seule fois, la tête, nous venons dire, à ceux à qui nous voulons délivrer ce message, pour qu'ils sachent que nous cèderont jamais, puisqu'on nous dit, qu'ils sont si nombreux ici, que jamais nous ne cèderont, ni nous les laisseront en paix, concernant les valeurs de la patrie républicaine. Nous sommes tous égaux.

(..) A tous ceux qui sont fâchés, mais qui ne sont pas fachos de se mettre en colère avec nous. Non pas la colère aveugle qui se trompe d'adversaires, non pas la colère stupide qui pense d'abord à frapper son voisin, mais la colère intelligente, placide, cognitive, qui se donne un chemin de passage et qui est capable de dire sans barbouiller, le problème de la France ce n'est pas l'immigré, c'est le financier, ce n'est pas l'immigré qui ferme l'usine, ce n'est pas l'immigré qui entraine les autres à la pauvreté, c'est le capital financier et ses chiens de garde du Front National.
(L'intégralité du discours sera publié prochainement sur le site du Front De Gauche)

Voici l’intégralité du discours de Jean Luc Mélenchon à Strasbourg


J.-L. Mélenchon - Discours de Strasbourg par lepartidegauche


J'ai dû demander à deux jeunes gens de faire quelques clichés pour moi. Les photographies sont consultables sur mon album Picassa.



Je n'ai pas assisté à la fin du discours car je n'avais plus de batterie dans mon appareil photo. Bon que certains se rassurent après l'Internationale, on a chanté la Marseillaise.

Quelques articles pour en savoir plus

Jean-Luc Mélenchon : " Quel plaisir de se retrouver ! " sur L'Alsace
Mélenchon à Strasbourg : " je m’adresse aux fâchés qui ne sont pas fachos " sur Rue89 Strasbourg
Jean-Luc Mélenchon à Strasbourg sur le blog très influent la Feuille de Chou

A voir l'interview du leader du Front de Gauche mardi 22 mai à Strasbourg. Interview réalisée par C. Feix - G. Fraize pour France3 Alsace


Strasbourg : interview de Jean-Luc Mélenchon par France3Alsace

Le Front de Gauche en Alsace

Sites Internet : http://67.lepartidegauche.fr/ , http://www.fdg67.fr/
Twitter: http://twitter.com/partidegauche67
https://www.facebook.com/lepartidegauche67 

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.