Liberté ou censure sur le web, j'écrirai ton nom

mars 17, 2011
Là maintenant vous l'entendez... ce bruit irrégulier et agaçant pour certains.. Mais vous le savez, ce n'est ni  un souffle, mais bien les clapotis d'une main sur un clavier... la votre ou celle d'un internaute. Internet, est comme un océan d'information, on peut facilement s'y noyer, mais nous aimons tous écrire, lire... c'est un moyen d'expression moderne.

Et si Paul Elouard devait réécrire aujourd'hui son poème "Liberté", il aurait certainement mentionné le web. Et Mercure aujourd'hui, ne serait jamais le messager des Dieux, car Internet est celui de tous, le messager universel.  Jamais Internet n'a connu une telle importance ces derniers jours, symbole de ralliement entre les peuples, révolte contre la censure et le totalitarisme. La révolte de la Tunisie, de l'Egypte, de Bahrain... est inscrite sur la toile.

Internet a bien évolué comme nous le montre cette video de l'INA du 12 novembre 1969, dans laquelle Jean D'ARCY (Directeur de l'information audiovisuelle de l'ONU) évoque les prémisses d'internet.




Mais en France, de nouvelles lois et décrets (Hadopi, Lopsi ect) ont pris place, régulant l'espace Web et Internet. En tant qu'internaute j'ai du beaucoup de mal à comprendre comment les FAI et les hébergeurs peuvent conserver les données personnelles les données pendant une année...

Maintenant je vais exposer ma problématique de blogueuse.
Comme vous le savez, lorsque vous commentez vous avez le choix sur Blogger de commenter avec un compte Google, Livejournal, Wordpress, Typepad, AIM, OpenID, Nom/Url ou alors anonymement.

Si Blogger doit connaître votre IP contrairement à moi.

Main et clavier de l'humble internaute que je suis
Par contre, si un commentaire est publié, je ne pourrai pas le modifier si vous le demandez. Bref, il faudrait que je le supprime et que vous commentiez à nouveau.

Continuons.... si un commentaire est supprimé sur Blogger, il est définitivement supprimé. CQFD : impossible de revenir en arrière..

Conservation des données : vu que je ne connais pas vos données personnelles, je peux donc conserver il me semble sans problème les commentaires.

Maintenant parlons de mon ancien  système de commentaires, d' Intense Debate qui me permettait de modifier, supprimer, republier des commentaires.. bref l'idéal.

Mais le problème se pose au niveau des données personnelles, en effet, en commentant l'internaute en commentant, laissait son IP et s'il le désirait son adresse email ou son adresse url.

Or et alors ? Me diriez vous ...

Il aurait fallu que je supprime ces données au bout de un an... Imaginez vous... gérer cette problématique... Argh... Bref les 2716 commentaires de 1092 internautes.... En fait, nous n'avons pas le droit en France, si j'ai bien compris de conserver des données ad vitam aeternam.

Résultat, j'ai supprimé ces commentaires. Comme, je ne peux pas les exporter sur ce blog, il a fallu que je les supprime. Il faudrait que je les remette en ligne un par un... manuellement, en faisant du copier coller. 2716 commentaires de 1092 internautes... Et pour l'heure, je ne sais pas comment le faire.

J'essaierai de trouver un moyen, dans le futur, de les réintégrer sur ce blog. J'espère que les 1092 internautes m'excuseront de ce fâcheux désagrément.

Kafka n'aurait pas pu imaginer cette histoire... mais d'autres l'ont faite réalité.



Bon maintenant voici les quelques questions que je me pose :

  • Sachant que de nombreuses plateformes de blogs ou forums sont américaines, devraient-elles s'adapter à ces nouvelles lois françaises et européennes ?
  • Sachant que lorsqu'un internaute peut très bien créer un compte pour commenter dans un cybercafé, il est dans ce cas d'espèce difficilement identifiable. Alors que faire ? 
  • Est-il encore permis de commenter anonymement ?
  • Devons-nous interdire à long terme les commentaires d'un blog ou les réactions sur les forums sous le prétexte de respecter la loi ?

Pour aller plus loin : 

La Quadrature du Net : vous trouverez des informations sur l'ACTA, la neutralité du net, Hadopi...
La CNIL : Commission nationale de l'informatique et des libertés
Décret n° 2011-219 du 25 février 2011 relatif à la conservation et à la communication des données permettant d'identifier toute personne ayant contribué à la création d'un contenu mis en ligne

Remarque de Tomate Joyeuse 

Les commentaires sur ce blog sont en DoFollow

Mise à jour de l'article

Je suis arrivée à remettre sur le blog les anciens commentaires d'Intense Debate. 

2 commentaires:

  1. Ah pas évident, j'ai lu et relu ton article pour bien comprendre et je doit avouer que je ne me suis jamais posé vraiment la question.

    Je sais que tes commentaires sont en doffolow mais ceci n'est pas un soucis, quand ont laisse un commentaire c'est, pour moi, histoire de discuter pas d'avoir des liens, ou alors faut être un sacré filou, concernant les nouvelles lois, elles vont rendre le net plus compliqué et l'internaute ou le blogueur plus ou du moins, moins sécurisé, ceci n'est qu'un avis perso

    RépondreSupprimer
  2. En fait c'est une histoire à s'arracher les cheveux.

    J'explique
    1. Les FAI et les hébergeurs doivent conserver pendant une année les données personnelles (cf les dernieres lois)
    et nous aussi par la même occasion
    2. Problématique :
    Ce qui est pratiquement impossible à faire dans la réalité.
    J'en arriverai à dire que la seule plateforme qui respecterait la loi serait Blogger.. quoi que on pourrait toujours reprocher au Blogger de ne pas avoir des données perso (tel que l'IP ou email) des internautes qui commentent.

    D'apres ce que j'ai pu comprendre ces lois liberticides (à mon avis) seront soumis à l'avis du Conseil d'Etat..

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.