à la une

Newsletter


 Extensions des terrasses autorisées en 2021 - Données originales téléchargées de l’Open Data de la Ville de Strasbourg, mise à jour du 19 août 2021 à 16 h 26

Préambule : Difficulté à collecter les données de l’étude

Comme nous n’avions ni les horaires des saisons estivale et hivernale, ni les matériaux autorisés, ni les commentaires qui sont inscrits sur le plan d’autorisation, je les ai insérés par conséquent dans un document Excel à partir du plan d’autorisation. C’était un travail très fastidieux, qui m’a pris beaucoup de temps, car cette étude porte sur 591 établissements.

Strasbourg : Etude 2021 des extensions de terrasses de l'Open Data


 Extensions des terrasses autorisées en 2021 - Données originales téléchargées de l’Open Data de la Ville de Strasbourg, mise à jour du 19 août 2021 à 16 h 26

Préambule : Difficulté à collecter les données de l’étude

Comme nous n’avions ni les horaires des saisons estivale et hivernale, ni les matériaux autorisés, ni les commentaires qui sont inscrits sur le plan d’autorisation, je les ai insérés par conséquent dans un document Excel à partir du plan d’autorisation. C’était un travail très fastidieux, qui m’a pris beaucoup de temps, car cette étude porte sur 591 établissements.

septembre 20, 2021

Terrasses autorisées en 2021 - Données originales téléchargées de l’Open Data de la Ville de Strasbourg, mise à jour du 2 septembre 2021 10:53

Préambule :

Difficulté à collecter les données de l’étude

Comme nous n’avions ni les horaires des saisons estivale et hivernale, ni les matériaux autorisés, ni les commentaires qui sont inscrits sur le plan d’autorisation, je les ai insérés par conséquent dans un document Excel à partir du plan d’autorisation. C’était un travail très fastidieux, qui m’a pris beaucoup de temps, car cette étude porte sur 591 établissements.

 Les données saisies peuvent se trouver sur ce lien.  À savoir toutes les terrasses n’y figurent pas, comme celles de la rue du Jeu-des-Enfants, l’Alsace à Boire et bien d’autres. 

  • La Ville a des données tout à fait exploitables. 
  • Toutes les données à l’intérieur du document PDF, qui se trouve sur le site de l’Open Data, sont des données que la municipalité aurait pu me transmettre, voire publier. Elle a toujours refusé de le faire à ce jour. En effet, c’est ce qu’elle explique sur le site de Géomatique et Connaissance du Territoire - Strasbourg Eurométropole. Il suffit de se reporter au modèle conceptuel des données des terrasses. 
  • Les PDF ont été transformés en image, pour rendre le copier-coller impossible.
  • Lors de l’exportation des données à partir de l’Open Data, on peut noter une différence entre l’identifiant de l’établissement du fichier Excel et CSV. 
  • Il n’y a pas de séparation dans les adresses des numéros et les rues des établissements, contrairement aux années 2019 et 2020.
Ce sont ainsi les conditions d’exploitation des terrasses inscrites sur les plans d’implantation qui seront étudiées.

Difficulté d'expliquer les différences 

L’arrêté municipal du 6 décembre 1951 est la seule réglementation des terrasses. Il est encore en vigueur aujourd’hui. Il porte surtout sur l’espace accordé aux terrasses :  2 mètres doivent être accordés aux piétons (souvent peu respecté).

Précisons que cet arrêté n’est pas publié sur le site de la Ville de Strasbourg.

La mairie ne s’est jamais expliquée à propos la fixation et la différence des horaires, la surface allouée entre les établissements. La liste des disparités est longue.

Questionnée à ce sujet en 2019, la réponse de la municipalité était : "Les terrasses sont accordées au cas par cas selon des critères bien précis". Nous n’en saurons pas plus.

Étude :

I. Les horaires d’ouverture et de fermeture

A. La réglementation

Les heures d'ouverture et de fermeture des débits de boissons dans le Bas-Rhin

Les heures d'ouverture et de fermeture des débits de boissons sont fixées par l'arrêté préfectoral du Bas-Rhin du 2 août 2011 portant réglementation des débits de boissons

Chapitre I Heures d’ouverture et de fermeture des débits de boissons

Article 2 : Heure d’ouverture 

L’heure d’ouverture des débits de boissons visés à l’article 1 est fixée à 6 h 00 du matin à l’exception des débits de boissons visés à l’article 9. Toutefois, l’autorité préfectorale peut accorder, sur demande de l’exploitant, une dérogation à l’heure d’ouverture à partir de 5 h 00.

Article 3 : Heure de fermeture

L’heure de fermeture de droit commun des débits de boissons à l’exception des débits de boissons visés à l’article 9 est fixée à 1h30 dans l’ensemble du département Bas-Rhin. Les Maires pourront, par arrêté municipal, décider de fixer cet horaire de fermeture à une heure antérieure.

Aucune réglementation municipale

 Si le préfet fixe les règles de fonctionnement et les horaires d’ouverture d’un établissement, le maire peut, en revanche, leur apporter des restrictions.

Aucune réglementation à Strasbourg n’existe à ce sujet. 

B. Les horaires des terrasses à Strasbourg lors des saisons estivales et hibernales sont différents selon les établissements

1. Horaires d’été

1.1 Début d'exploitation


Horaire de début d’exploitation des 591 terrasses


La saison estivale dure 8 mois, c’est-à-dire du 1er mars au 31 octobre 2021

Il n’y pas de réglementation municipale à Strasbourg qui précise les horaires des terrasses 

  • Tout d’abord, pour les 53 % des plans recensés sur l’Open Data, l’heure d’ouverture n’est pas précisée à proprement dit. Il est noté : "à l’ouverture du commerce".
  • S’ensuivent 35 % des établissements qui ouvrent à 11 h.
  • 7 % avant 10 h 30 soit à la fin de la desserte autorisée de 6 à 10 h 30 pour les livraisons et les riverains.
  • 6 établissements n’ont pas d’heure d’ouverture affichée sur le plan.
  • L’établissement Coco Lobo Bodega  : si l’horaire d’ouverture est précisée sur le plan à savoir à partir de 18 h les jours ouvrés, ni pour le samedi, ni pour le dimanche.
  • Deux établissements à savoir : Au Sanglier  et Ristorante La Vetta  ont des horaires particuliers : les garages de l’Institut de la Providence doivent rester accessibles les jours de classe. La terrasse ne pourra être exploitée qu’à partir de 19 h ainsi que les jours fériés, dimanches et durant les congés scolaires à partir de 11 h.
  • Six établissements n’ont aucun horaire d’ouverture autorisé.
  • Seule la terrasse du Tsim Sha Tsui ouvre à 11 h pour le service du midi puis à 19 h pour le service du soir.
Liste des établissements sans horaire d'ouverture estival

1.2 Les horaires de fermeture estivaux

La majorité des établissements (soit 83 %) doivent ranger leur mobilier à 00 h 30, s’ensuivent 12 % qui ferment à 21 h (en 2019, ils n’étaient que 9 %).

Cette année, la municipalité a décidé de piétonniser le quart Nord-Est de la Grande-île du 1er juillet au 31 août 2021.  Le choix de fermer ces terrasses à 23 h 30 est étonnant, car aucune ne ferment à cette heure-ci. Cette heure favorise largement les restaurants.

Il y a quelques exceptions notables : 

  • Le Jimmy’s Bar est le seul établissement, dont sa terrasse, ferme à 4 h du matin. C’est une des grandes nouveautés de 2021. Rappelons qu'en 2019, les terrasses de la partie nouvellement piétonnisée, fermaient toutes à 22 h 30.
  • Seule la terrasse du Tsim Sha Tsui  ferme à 15 h pour le service du midi puis à 21 h pour le service du soir. Ce qui nous ramène à 14 % d’établissements fermant à 21 h
  • La terrasse du Bar Exils ferme d’abord à 22 h dans la rue de l’Écurie comme les autres deux établissements : le Bistrot Coco  et Ibérica, puis à 00 h 30 dans la rue de l’Ail. 
  • 29 établissements ont des heures d’ouverture tardive à savoir jusqu’à 1 h 30 du 1er juin au 30 septembre les vendredis, samedis, dimanches et veilles de fête. Fait notable, la seule des 31 terrasses de la Grand’Rue qui en bénéficie est le Troquet des Kneckes. 
Établissements fermant leurs terrasses à 1 h 30 du 1er juin au 30 septembre les vendredis, samedis, dimanches et veilles de fête

2. Les horaires d’hiver

La période d’autorisation hivernale couvre du 01 novembre au 28 février, soit 4 mois.

Les heures de fermeture varient selon l’autorisation de saison hibernale : 

  • Du 01/01/2021 au 28/02/2021 : 21 heures
  • Du 01/11/2021 au 31/12/2021 : 22 heures pendant la période de l'opération Strasbourg Capitale de Noël

51 % des établissements présents sur l’Open Data ont une terrasse en hiver.

II. Les commentaires du plan du périmètre d’autorisation

Des terrasses limitées à 20 couverts pour certains établissements

20 des 591 établissements référencés sur l’Open Data se voient limités leur nombre de places à 20 couverts. Il est difficile d’y trouver une explication.

La surface moyenne est de 15 m², cela ne semble pas être dû à leur superficie, car 73 % de l’ensemble des établissements bénéficient d’une terrasse de la même dimension, c’est-à-dire supérieure à 4 m² et inférieure à 32 m².

Terrasses limitées à 20 couverts

Des espaces de sécurité imposés 

Le Grand Shanghai  doit maintenir un passage de 3 mètres entre la terrasse et la plate-forme du tram en installant un bac à fleurs aux extrémités. 

Deux établissements de la rue du Maire Kuss, Le Moka  et le Nemrut, se doivent de respecter un espace de sécurité libre de tout obstacle : 0,50 m entre la chaussée et la terrasse et 2 mètres entre la terrasse et la façade de l'établissement, probablement dû à la piste cyclable. 

Il est imposé au Falafel et Caramel  un passage libre de 2 mètres entre la terrasse et le restaurant.

La municipalité n’a pas choisi de limiter le nombre de couverts des établissements de la partie nouvellement aménagée de la rue du 22 Novembre. Ils doivent mettre en place un dispositif de sécurisation sur l’emprise de la terrasse du côté de l’axe central (très fréquenté) pour garantir la sécurité des clients de la terrasse. 

III. La surface

La moyenne autorisée en été est de 28 m² et de 24 m² en hiver. Nous pouvons noter un écart de 1 m² et 295 m² pour les surfaces des terrasses estivales.

IV. Les équipements autorisés

La municipalité autorise les établissements à accompagner les terrasses d’équipement (porte et casier-menu, congélateur et machine à glace). Cela concerne 72 % des établissements. 

La préférence des établissements va aux porte-menus.

153 établissements ont fait le choix d’opter à la fois pour un porte-menu et un casier menu.

Répartition des équipements autorisés par établissement

Point notable, l’arrêté tarifaire portant sur l’occupation du domaine public (concernant les terrasses, les étalages, les animations commerciales et les autres installations du 1er janvier 2020) précise le coût unitaire de chaque installation.

Néanmoins, ni sur le plan, ni sur l’autorisation, ne figurent le nombre d’équipements utilisés. Les policiers municipaux n’en font d’ailleurs jamais référence dans leur main courante tout comme du nombre de parasols (6 peuvent être autorisés par établissement). Ainsi les restaurateurs peuvent installer avec liberté autant d’équipements qu’ils veulent. 

En pratique, certains établissements se permettent d’ajouter des équipements orignaux. La question se pose s’ils ont eu l’autorisation de l’architecte des bâtiments de France. L’autorisation est nécessaire dans  la Grande Ile



Remarques de Tomate Joyeuse

Un article prochainement sera publié sur les extensions 2021. Vous pouvez voir un aperçu de l'étude sur cette vidéo

N'hésitez pas à consulter les autres articles concernant Strasbourg sur mon blog.

Vous pouvez toujours me suivre sur Facebook et/ou par email pour recevoir les nouveaux articles du blog (gratuit et sans spam)

Article mise à jour le 17 septembre 2021

Strasbourg : Etude 2021 des terrasses autorisées de l'Open Data

Terrasses autorisées en 2021 - Données originales téléchargées de l’Open Data de la Ville de Strasbourg, mise à jour du 2 septembre 2021 10:53

Préambule :

Difficulté à collecter les données de l’étude

Comme nous n’avions ni les horaires des saisons estivale et hivernale, ni les matériaux autorisés, ni les commentaires qui sont inscrits sur le plan d’autorisation, je les ai insérés par conséquent dans un document Excel à partir du plan d’autorisation. C’était un travail très fastidieux, qui m’a pris beaucoup de temps, car cette étude porte sur 591 établissements.

 Les données saisies peuvent se trouver sur ce lien.  À savoir toutes les terrasses n’y figurent pas, comme celles de la rue du Jeu-des-Enfants, l’Alsace à Boire et bien d’autres. 

  • La Ville a des données tout à fait exploitables. 
  • Toutes les données à l’intérieur du document PDF, qui se trouve sur le site de l’Open Data, sont des données que la municipalité aurait pu me transmettre, voire publier. Elle a toujours refusé de le faire à ce jour. En effet, c’est ce qu’elle explique sur le site de Géomatique et Connaissance du Territoire - Strasbourg Eurométropole. Il suffit de se reporter au modèle conceptuel des données des terrasses. 
  • Les PDF ont été transformés en image, pour rendre le copier-coller impossible.
  • Lors de l’exportation des données à partir de l’Open Data, on peut noter une différence entre l’identifiant de l’établissement du fichier Excel et CSV. 
  • Il n’y a pas de séparation dans les adresses des numéros et les rues des établissements, contrairement aux années 2019 et 2020.
Ce sont ainsi les conditions d’exploitation des terrasses inscrites sur les plans d’implantation qui seront étudiées.

Difficulté d'expliquer les différences 

L’arrêté municipal du 6 décembre 1951 est la seule réglementation des terrasses. Il est encore en vigueur aujourd’hui. Il porte surtout sur l’espace accordé aux terrasses :  2 mètres doivent être accordés aux piétons (souvent peu respecté).

Précisons que cet arrêté n’est pas publié sur le site de la Ville de Strasbourg.

La mairie ne s’est jamais expliquée à propos la fixation et la différence des horaires, la surface allouée entre les établissements. La liste des disparités est longue.

Questionnée à ce sujet en 2019, la réponse de la municipalité était : "Les terrasses sont accordées au cas par cas selon des critères bien précis". Nous n’en saurons pas plus.

Étude :

I. Les horaires d’ouverture et de fermeture

A. La réglementation

Les heures d'ouverture et de fermeture des débits de boissons dans le Bas-Rhin

Les heures d'ouverture et de fermeture des débits de boissons sont fixées par l'arrêté préfectoral du Bas-Rhin du 2 août 2011 portant réglementation des débits de boissons

Chapitre I Heures d’ouverture et de fermeture des débits de boissons

Article 2 : Heure d’ouverture 

L’heure d’ouverture des débits de boissons visés à l’article 1 est fixée à 6 h 00 du matin à l’exception des débits de boissons visés à l’article 9. Toutefois, l’autorité préfectorale peut accorder, sur demande de l’exploitant, une dérogation à l’heure d’ouverture à partir de 5 h 00.

Article 3 : Heure de fermeture

L’heure de fermeture de droit commun des débits de boissons à l’exception des débits de boissons visés à l’article 9 est fixée à 1h30 dans l’ensemble du département Bas-Rhin. Les Maires pourront, par arrêté municipal, décider de fixer cet horaire de fermeture à une heure antérieure.

Aucune réglementation municipale

 Si le préfet fixe les règles de fonctionnement et les horaires d’ouverture d’un établissement, le maire peut, en revanche, leur apporter des restrictions.

Aucune réglementation à Strasbourg n’existe à ce sujet. 

B. Les horaires des terrasses à Strasbourg lors des saisons estivales et hibernales sont différents selon les établissements

1. Horaires d’été

1.1 Début d'exploitation


Horaire de début d’exploitation des 591 terrasses


La saison estivale dure 8 mois, c’est-à-dire du 1er mars au 31 octobre 2021

Il n’y pas de réglementation municipale à Strasbourg qui précise les horaires des terrasses 

  • Tout d’abord, pour les 53 % des plans recensés sur l’Open Data, l’heure d’ouverture n’est pas précisée à proprement dit. Il est noté : "à l’ouverture du commerce".
  • S’ensuivent 35 % des établissements qui ouvrent à 11 h.
  • 7 % avant 10 h 30 soit à la fin de la desserte autorisée de 6 à 10 h 30 pour les livraisons et les riverains.
  • 6 établissements n’ont pas d’heure d’ouverture affichée sur le plan.
  • L’établissement Coco Lobo Bodega  : si l’horaire d’ouverture est précisée sur le plan à savoir à partir de 18 h les jours ouvrés, ni pour le samedi, ni pour le dimanche.
  • Deux établissements à savoir : Au Sanglier  et Ristorante La Vetta  ont des horaires particuliers : les garages de l’Institut de la Providence doivent rester accessibles les jours de classe. La terrasse ne pourra être exploitée qu’à partir de 19 h ainsi que les jours fériés, dimanches et durant les congés scolaires à partir de 11 h.
  • Six établissements n’ont aucun horaire d’ouverture autorisé.
  • Seule la terrasse du Tsim Sha Tsui ouvre à 11 h pour le service du midi puis à 19 h pour le service du soir.
Liste des établissements sans horaire d'ouverture estival

1.2 Les horaires de fermeture estivaux

La majorité des établissements (soit 83 %) doivent ranger leur mobilier à 00 h 30, s’ensuivent 12 % qui ferment à 21 h (en 2019, ils n’étaient que 9 %).

Cette année, la municipalité a décidé de piétonniser le quart Nord-Est de la Grande-île du 1er juillet au 31 août 2021.  Le choix de fermer ces terrasses à 23 h 30 est étonnant, car aucune ne ferment à cette heure-ci. Cette heure favorise largement les restaurants.

Il y a quelques exceptions notables : 

  • Le Jimmy’s Bar est le seul établissement, dont sa terrasse, ferme à 4 h du matin. C’est une des grandes nouveautés de 2021. Rappelons qu'en 2019, les terrasses de la partie nouvellement piétonnisée, fermaient toutes à 22 h 30.
  • Seule la terrasse du Tsim Sha Tsui  ferme à 15 h pour le service du midi puis à 21 h pour le service du soir. Ce qui nous ramène à 14 % d’établissements fermant à 21 h
  • La terrasse du Bar Exils ferme d’abord à 22 h dans la rue de l’Écurie comme les autres deux établissements : le Bistrot Coco  et Ibérica, puis à 00 h 30 dans la rue de l’Ail. 
  • 29 établissements ont des heures d’ouverture tardive à savoir jusqu’à 1 h 30 du 1er juin au 30 septembre les vendredis, samedis, dimanches et veilles de fête. Fait notable, la seule des 31 terrasses de la Grand’Rue qui en bénéficie est le Troquet des Kneckes. 
Établissements fermant leurs terrasses à 1 h 30 du 1er juin au 30 septembre les vendredis, samedis, dimanches et veilles de fête

2. Les horaires d’hiver

La période d’autorisation hivernale couvre du 01 novembre au 28 février, soit 4 mois.

Les heures de fermeture varient selon l’autorisation de saison hibernale : 

  • Du 01/01/2021 au 28/02/2021 : 21 heures
  • Du 01/11/2021 au 31/12/2021 : 22 heures pendant la période de l'opération Strasbourg Capitale de Noël

51 % des établissements présents sur l’Open Data ont une terrasse en hiver.

II. Les commentaires du plan du périmètre d’autorisation

Des terrasses limitées à 20 couverts pour certains établissements

20 des 591 établissements référencés sur l’Open Data se voient limités leur nombre de places à 20 couverts. Il est difficile d’y trouver une explication.

La surface moyenne est de 15 m², cela ne semble pas être dû à leur superficie, car 73 % de l’ensemble des établissements bénéficient d’une terrasse de la même dimension, c’est-à-dire supérieure à 4 m² et inférieure à 32 m².

Terrasses limitées à 20 couverts

Des espaces de sécurité imposés 

Le Grand Shanghai  doit maintenir un passage de 3 mètres entre la terrasse et la plate-forme du tram en installant un bac à fleurs aux extrémités. 

Deux établissements de la rue du Maire Kuss, Le Moka  et le Nemrut, se doivent de respecter un espace de sécurité libre de tout obstacle : 0,50 m entre la chaussée et la terrasse et 2 mètres entre la terrasse et la façade de l'établissement, probablement dû à la piste cyclable. 

Il est imposé au Falafel et Caramel  un passage libre de 2 mètres entre la terrasse et le restaurant.

La municipalité n’a pas choisi de limiter le nombre de couverts des établissements de la partie nouvellement aménagée de la rue du 22 Novembre. Ils doivent mettre en place un dispositif de sécurisation sur l’emprise de la terrasse du côté de l’axe central (très fréquenté) pour garantir la sécurité des clients de la terrasse. 

III. La surface

La moyenne autorisée en été est de 28 m² et de 24 m² en hiver. Nous pouvons noter un écart de 1 m² et 295 m² pour les surfaces des terrasses estivales.

IV. Les équipements autorisés

La municipalité autorise les établissements à accompagner les terrasses d’équipement (porte et casier-menu, congélateur et machine à glace). Cela concerne 72 % des établissements. 

La préférence des établissements va aux porte-menus.

153 établissements ont fait le choix d’opter à la fois pour un porte-menu et un casier menu.

Répartition des équipements autorisés par établissement

Point notable, l’arrêté tarifaire portant sur l’occupation du domaine public (concernant les terrasses, les étalages, les animations commerciales et les autres installations du 1er janvier 2020) précise le coût unitaire de chaque installation.

Néanmoins, ni sur le plan, ni sur l’autorisation, ne figurent le nombre d’équipements utilisés. Les policiers municipaux n’en font d’ailleurs jamais référence dans leur main courante tout comme du nombre de parasols (6 peuvent être autorisés par établissement). Ainsi les restaurateurs peuvent installer avec liberté autant d’équipements qu’ils veulent. 

En pratique, certains établissements se permettent d’ajouter des équipements orignaux. La question se pose s’ils ont eu l’autorisation de l’architecte des bâtiments de France. L’autorisation est nécessaire dans  la Grande Ile



Remarques de Tomate Joyeuse

Un article prochainement sera publié sur les extensions 2021. Vous pouvez voir un aperçu de l'étude sur cette vidéo

N'hésitez pas à consulter les autres articles concernant Strasbourg sur mon blog.

Vous pouvez toujours me suivre sur Facebook et/ou par email pour recevoir les nouveaux articles du blog (gratuit et sans spam)

Article mise à jour le 17 septembre 2021

août 28, 2021

La rue du 22 Novembre piétonnisée par la municipalité précédente avait coûté plusieurs centaines de milliers d'euro. Pour mémoire, je vous invite à relire mes anciens articles de mon blog sur le sujet : 


Avant de vous évoquer, l'aménagement actuel de notre "Champs-Élysées" strasbourgeois, un retour dans le passé s'impose. Plongeons-nous brièvement dans la tribune publiée sur le journal local, les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA) du 16 juillet 2019, par Jean Werlen et Alain Jund, deux élus écologistes, qui dénonçaient indirectement la gestion chaotique de la politique socialiste de l'occupation du domaine publique : "« Uberisation, terrassisation, ségrégation ? » : Faut-il tolérer les terrasses ?..."

Rue du 22 novembre : quand l'espace public est privatisé en pagaille

La rue du 22 Novembre piétonnisée par la municipalité précédente avait coûté plusieurs centaines de milliers d'euro. Pour mémoire, je vous invite à relire mes anciens articles de mon blog sur le sujet : 


Avant de vous évoquer, l'aménagement actuel de notre "Champs-Élysées" strasbourgeois, un retour dans le passé s'impose. Plongeons-nous brièvement dans la tribune publiée sur le journal local, les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA) du 16 juillet 2019, par Jean Werlen et Alain Jund, deux élus écologistes, qui dénonçaient indirectement la gestion chaotique de la politique socialiste de l'occupation du domaine publique : "« Uberisation, terrassisation, ségrégation ? » : Faut-il tolérer les terrasses ?..."

août 01, 2021

C'est grâce au conseil de quartier et à ma saisine à l'époque du comité d'éthique du pacte de la démocratie qu'il existe des plans des terrasses sur l'Open Data. 

J'avais déjà fait en 2019 une étude sur les plans des terrasses à partir des données de l'Open Data..  J'avais demandé à la responsable du domaine public la possibilité d'avoir des données exploitables, autrement dit toutes celles qui figurent sur le PDF du plan de l'autorisation. Elle a refusé de me les transmettre. Qu'importe, l'étude est faite, envoyée à la Ville de Strasbourg et publiée sur mon blog...

À lire > Etude sur les terrasses à Strasbourg en 2019

En changeant de municipalité, je voulais réitérer l'opération pour observer leur travail, mais la nouvelle maire, Jeanne Barseghian a rendu l'accès et l'exploitation des données de l'Open Data plus complexe et labyrinthique.

Terrasses 2021 à Strasbourg ou les cachotteries de l'Open Data

C'est grâce au conseil de quartier et à ma saisine à l'époque du comité d'éthique du pacte de la démocratie qu'il existe des plans des terrasses sur l'Open Data. 

J'avais déjà fait en 2019 une étude sur les plans des terrasses à partir des données de l'Open Data..  J'avais demandé à la responsable du domaine public la possibilité d'avoir des données exploitables, autrement dit toutes celles qui figurent sur le PDF du plan de l'autorisation. Elle a refusé de me les transmettre. Qu'importe, l'étude est faite, envoyée à la Ville de Strasbourg et publiée sur mon blog...

À lire > Etude sur les terrasses à Strasbourg en 2019

En changeant de municipalité, je voulais réitérer l'opération pour observer leur travail, mais la nouvelle maire, Jeanne Barseghian a rendu l'accès et l'exploitation des données de l'Open Data plus complexe et labyrinthique.

juillet 26, 2021





L'Open Data est dans le prolongement de la démarche engagée par la loi du 17 juillet 1978 relative à l'accès aux documents administratifs, dont le fondement repose sur l'article 15 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (DDHC) de 1789 : 
"La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration "
Une donnée ouverte (en anglais open data) est une information publique brute, qui a vocation à être librement accessible et réutilisable. La philosophie pratique des données ouvertes préconise une libre disponibilité pour tous et chacun, sans restriction de copyright, brevets ou d'autres mécanismes de contrôle. 

A lire chronologie de l'Open Data

Strasbourg : les données publiques de l'Open Data sont-elles librement réutilisables ?





L'Open Data est dans le prolongement de la démarche engagée par la loi du 17 juillet 1978 relative à l'accès aux documents administratifs, dont le fondement repose sur l'article 15 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (DDHC) de 1789 : 
"La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration "
Une donnée ouverte (en anglais open data) est une information publique brute, qui a vocation à être librement accessible et réutilisable. La philosophie pratique des données ouvertes préconise une libre disponibilité pour tous et chacun, sans restriction de copyright, brevets ou d'autres mécanismes de contrôle. 

A lire chronologie de l'Open Data
juillet 11, 2021

Qui suis-je ?

Strasbourg

Pinterest