Importance des témoignages de trois femmes et Conrad Murray

avril 15, 2011
Le procureur de la Cour Supérieure de Los Angeles, Steve Cooley, a demandé au juge Michael Pastor, le 14 avril 2011, d'avoir plus d'information sur les relations qu'entretenaient Conrad Murray avec trois des témoins de la défense : Sade Anding, Michelle Bella et Bridgette Morgan. En effet, cela montrerait le niveau d'inattention et de distraction du docteur Murray alors qu'il était en charge de Michael Jackson. Le médecin les avait téléphoné quand son patient, était alité et avait besoin de soins le 25 juin 2009.

Voici la traduction (pas littérale) du document donné au juge.

I. Introduction

Il s'agit de déterminer les relations avec les trois témoins à charge, Sade Anding, Michelle Bella, et Bridgette Morgan et le docteur Conrad Murray. Sur le relevé téléphonique du portable du médecin, il a été trouvé des traces d'appels vers chacune d'entre elles, alors qu'il soignait M. Jackson. Cela permettra de montrer son degré d'inattention et de distraction quand il était responsable de son patient, et également de mettre à l'épreuve son récit des événements ayant conduit à la mort de Michael Jackson, compte-tenu du fait qu'il n'a jamais fait mention de ses coups de téléphone dans ses déclarations aux policiers du LAPD.

II. Memorandum of points and authorities

Les preuves suivantes tentent à montrer le Docteur Murray était plus concentré à téléphoner et envoyer des sms lors de la période précédent la mort de Michael Jackson, alors qu'il aurait du s'occuper de son patient

A. Les activités téléphoniques du Dr Murray du 25 juin 2009 prouvent le degré d'inattention et de distraction et remettent en doute sa déposition

Le 27 juin 2009, le docteur Murray et deux de ses avocats ont rencontré les policiers du LAPD pour discuter des circonstances entourant la mort de Michael Jackson. Lors de ce long entretien, Murray n'a jamais une seule fois mentionné qu'il a eu un contact téléphonique avec qui que ce soit lorsqu'il soignait son patient le 25 juin 2009, alors que les relevés téléphoniques du docteur Murray prouvent qu'il a téléphoné à de nombreuses reprises à plusieurs personnes. Il faut déterminer la nature des relations que le docteur Murray entretenait avec elles, alors qu'il était distrait et que son attention aurait dû être portée sur son patient.

B. Recevabilité de la preuve des relations personnelles entretenues avec Sade Anding car elle montre le degré d'inattention du docteur Murray, quand il était au téléphone le 25 juin 2009

Le docteur Murray a téléphoné à Sade Anding à 11 heure 51 du matin du 25 juin 2009, peu de temps après qu'il ait déclaré avoir trouvé M. Jackson inconscient. Cet appel a duré approximativement 11 minutes.

Dessin de Randolph Caldecott, 1881
Il faut déterminer la nature des relations qu'entretenaient M. Murray avec Mme Anding afin de donner au jury une meilleure compréhension des motifs de la conversation téléphonique au moment où le médecin était responsable du bien-être de son patient. Le jury sera en mesure de comprendre pourquoi le Dr Murray avait le désir de parler et d'écouter Mme Anding pendant le temps qu'il aurait dû porter son attention et assistance à M. Jackson.

Il est important de montrer la façon dont le Dr Murray a rencontré Mme Anding. Mme Anding témoignera que fin février ou début mars 2009, elle a rencontré le Dr Murray à Sullivan Steakhouse, dans un bar restaurant à Houston, au Texas. Elle a été serveuse et lui un client. Après avoir rencontré Mme Anding et discuté avec elle pendant un certain temps, le Dr Murray lui a donné son numéro de téléphone. Il a ensuite commencé à venir régulièrement dans le restaurant et ils ont continué à se voir à l'extérieur pour diner ou aller en boite de nuit.  Mme Anding témoignera également qu'elle était sa maîtresse. Il est important de prouver qu'ils avaient une relation établie et intime expliquant pourquoi Murray lui avait téléphoné le 25 juin 2009 et son degré d'attention portée alors à leur conversation téléphonique.

Un chèque de Holdings LLC GCA, à l'ordre de Mme Sade  Anding d'un montant de 500 $, a été signé par le Dr Murray, le 23 mai 2009. Holdings GCA est la clinique du Dr Murray à Las Vegas, dont il a le pouvoir de signer des documents. Ce chèque montre la nature intime entretenue par ces deux personnes. Mme Anding témoignera que le Dr Murray lui a donné ce chèque après son retour de sa clinique de Houston (Texas).

Il est déterminant de prouver que le Dr Murray avait dit à Mme Anding qu'il travaillait pour Michael Jackson. Cela prouve qu'il a rompu le lien de confidentialité qui le liait en tant que médecin avec son patient.  Cette preuve est pertinente dans la mesure où Murray l'a fait pour l'impressionner. (difficile à traduire). Ceci est d'autant plus important car Murray a omit de le signaler aux policiers.

C. Recevabilité de la preuve de la relation du Dr Murray avec Mme Bella Michelle, elle montre son degré d'inattention en lui envoyant un texto le 25 juin 2009.

Dessin de Randolph Caldecott, 1881
Vers 08h30, le 25 Juin 2009, le Dr Murray a envoyé un sms  à Michelle Bella. Il est déterminant de montrer la façon il l'a rencontrée. Parmi les preuves, figure un ticket de caisse, de la boîte Spearmint Rhino Gentleman's Club à Las Vegas (Nevada), à l'attention du Docteur Muray, le jour de leur première rencontre en février 2008. Mme Bella était danseuse dans cet établissement et lui client. Leur relation fut ensuite suivie souvent par téléphone et sms. La recevabilité de la preuve du ticket de caisse de 1100 $ est pertinente pour de multiples raisons. Tout d'abord, il va corroborer le témoignage de Mme Bella qui va montrer comment et physiquement elle a rencontré le Dr Murray et qu'elle le connaissait  avant le 25 Juin 2009. Ensuite, elle va témoigner que le numéro de téléphone figurant sur le ticket, a été écrit à la main par le Docteur Murray.  Il correspond à celui du portable du médecin, ce même portable qu'il a utilisé pour envoyer un texto, quand le 25 juin.  Le numéro de téléphone sur ce ticket montre que le Dr Murray voulait que Mme Bella le recontacte et ainsi poursuivre leur relation.

Le docteur Murray a envoyé deux sms : le premier mentionnait qu'il travaillait pour Michael Jackson et et le second, le 16 juin 2009, qu'il était son médecin personnel. Ces preuves montrent la violation de la confidentialité médecin patient par Murray pour son propre privilège. Ceci est important car Murray avait omis de le signaler aux policiers.

C. Recevabilité de la preuve de la relation du Dr Murray avec Mme Morgan Bridgette, elle montre la violation du secret médical par le Dr Conrad Murray

Les relevés téléphoniques du docteur Murray prouvent que Brigette Morgan lui a téléphoné deux fois la matinée du 25 juin 2009.  Il est déterminant de montrer la nature de leurs relations. Mme Morgan témoignera qu'elle a rencontré le Dr Murray en 2003 dans la discothèque de Cheetahs, à Las Vegas. Ils ont eu une relation intime et continue jusqu'à 2005. Après 2005, ils ont continué se téléphoner de temps à autre.

Dessin de Randolph Caldecott, 1881
Elle va également témoigner qu'elle a déjeuné avec lui à Los Angeles environ trois semaines avant la mort de M. Jackson. Ce jour là  le Dr Murray lui a dit qu'il travaillait pour Michael Jackson. Cette preuve est pertinente pour montrer que le Dr Murray a choisi d'informer certaines personnes de son travail, or elles n'avaient aucun intérêt légitime à connaître, il ne l'a fait que pour les impressionner.  Il a dévoilé ces renseignements confidentiels quand cela lui convenait et mais pas lors du moment le plus critique.

Lorsque le Dr Murray et Mme Morgan se sont rencontrés pour déjeuner, M. Murray a également offert de lui acheter un billet d'avion pour Las Vegas pour son anniversaire. Mme Morgan témoignera qu'elle lui a téléphoné le 25 juin 2009 à ce sujet. Ce témoingagne est pertinent car il montre la nature des relations entretenues par le Docteur Murray avec Mme Morgan, lorsqu'il prodiguait des soins à Michael Jackson, six soirs par semaine. Cette relation et ces deux appels téléphoniques prouvent que le Dr Murray n'avait pas mis de limites à ses devoirs de médecin. Il recevait des appels téléphoniques personnels pendant les heures où il était censé être complètement concentré à soigner M. Jackson.

Partie E : difficile à traduire car très juridique. Vu qu'il est difficile de se baser sur le témoignage de Murray pour savoir ce qu'il a fait le 25 juin, la nature des relations entretenues avec ces trois femmes permettront d'expliquer son degré d'inatention ce jour là.

Dessin de Frederick Sandys, 1910
S'il y a des fautes (traduction, orthographe...) veuillez m'en informer s'il vous plait, car le document était très difficile à traduire.

4 commentaires:

  1. oui bon la j'ai l'impression d'un procès à charge mais bon la justice US étant différente de la notre cela ne peut être facile de porter un jugement sur son fonctionnement. merci a toi de nous faire suivre tout cela

    RépondreSupprimer
  2. J'essaie de suivre les évènements au mieux, en essayant de rester factuelle. J'arrêterai d'écrire sur MJ à la fin du procès, car après cela ne m'intéresse plus.

    Mais bon Murray est mal parti du point de vue français, mais il a un très bon avocat et en plus peu de médecins ont été condamnés aux US. Bon on verrra bien .

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour tout le travail accompli !

    Même si Murray etait condamné je trouve que 4 ans est peu cher payé !

    Wait and see !

    Ninibambi

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour tout le travail accompli !

    Même si Murray etait condamné je trouve que 4 ans est peu cher payé !

    Wait and see !

    Ninibambi

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.