Marlon Brando à la télévision française

septembre 27, 2010
Brand en 1948, photo de Carl Van Vechten
J’ai l’habitude de rechercher les vidéos sur youtube, mais hier après midi,  je suis allée par hasard sur le site de l’Ina et trouvé, à ma grande satisfaction, de très belles vidéos sur Marlon Brando sur le site de l’Ina. Croyez moi, ce site regorge de trésors insoupçonnés.

J’ai donc sélectionnée quelques unes des vidéos se trouvant sur le site, qui j’espère vous plairont. Nous y voyons en autre Marlon Brando répondait à des journalistes de la télévision française, dans la langue de Molière qu’il avait apprise lors de séjours à Paris;

J'ai du supprimer les videos sur le blog car elles ralentissaient le chargement de la page. J'ai mis les liens à chaque fois, vous pourrez donc les voir sur le site de l'INA.


Marlon Brando a tourné "le Bal des Maudits" au Chateau de Chantilly, en 1957. 

Il évoque ses motivations à faire ce film. Il est intéressant de rappeler qu’il a demandé au réalisateur, Edward DMYTRYK, de rendre son personnage d'officier de la Wermacht plus "sympathique", car il refusait de jouer le rôle antipathique de nazi. Il détestait que l’on stigmatisme tout un peuple. Comme il le dit dans cette interview :
“L’Etat du nazisme est un état de pensée que l’on peut trouver dans tout le monde. Je ne suis pas un nazi dans le film, je suis un allemand”
Rappelons que Marlon Brando avait l’habitude de de changer le scénario d’un film, lorsque le rôle ne lui convenait pas :
Dans quasiment tous mes films, j'ai réécrit mes rôles



retrouver ce média sur www.ina.fr



 Marlon Brando à Paris le 16 mars 1965 confie à la journaliste :
De temps de temps tout le monde se fatigue de son métier. Mais je suis dans une transition entre mon métier... Je n'ai pas encore exactement trouvé le métier que je voudrai faire, mais je crois que, quand je finis les films, je vais trouver quelque chose d'autre d'à faire.



retrouver ce média sur www.ina.fr



Conférence de presse de Brando, du 15 octobre 1965, extrait du documentaire "meet the press" des frères David et Albert Maysles.

Marlon Brando a une façon tout à fait particulière de répondre aux journalistes, il refuse de parler du film "Morituri". dont il devait faire la promotion et profite de cette conférence de presse pour draguer une journaliste ! Comme le dit le journaliste de la voix off :
" Marlon Brando a une façon toute personnelle de faire la promotion de ce film. Sous tant de charme et de dérisions, on est loin du discours habituel des acteurs en de telles circonstances"


retrouver ce média sur www.ina.fr


Marlon Brando, à  42 ans à Paris, lors d’un gala de l'Unicef en 1966
Louis Jourdan présente Marlon Brando d’une façon touchante et lui rend ainsi hommage.
Ma tâche est très facile ce soir, je dois vous présenter une personnalité qui n’a besoin d’aucune présentation. Il est le prince des comédiens, l’acteur préféré des acteurs : Monsieur Marlon Brando


retrouver ce média sur www.ina.fr

Interview en français de Marlon Brando pour le journal télévisé de 20 heures, à Paris, le 29 novembre 1967.



Dans l'émission, "Double Jeu" du 2 mai 1992, Frédéric Mitterrand explique à Thierry Ardisson comment présenter ses invités et prend à titre d'exemple Marlon Brando.


retrouver ce média sur www.ina.fr

3 commentaires:

  1. Merci pour tous ces articles, je n'aurais pas fait la démarche de m'intéresser à Marlon Brando.

    RépondreSupprimer
  2. Par mes articles, j'espère ainsi susciter l'intérêt à des internautes pour Marlon Brando. Hier j'ai regardé "Le bal des maudits", film que j'ai emprunté à la bibliothèque municipale.. Que dire du film.. génial.. Brando fait de l'ombre comme à son habitude aux autres acteurs.. J'attendai juste de le voir à l'écran. Dans ce film, il y avait aussi Montgomery Cliff. (Peut-être j'écrirai un article sur lui mais je ne le connais ps suffisamment).
    Monty Cliff, James Dean et Brando étaient très liés à l'époque.

    RépondreSupprimer
  3. waouhhh ! quel article.... Dieu que cet homme était doué. Et bel homme avec ça ce qui me gâche rien... Il avait une telle puissance dans ces rôles, que je crois que peu d'acteurs l'égaleront un jour...

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.