Le procès de Murray se prépare

Dessin de Arthur Hughes, 1903
Des questions qui dérangent 

Le premier jour de son procès, le docteur Conrad Murray, le médecin personnel de Michael Jackson a renvoyé sa porte parole : Miranda Sevcik, qui avait commencé à travailler pour lui et son équipe juridique, deux jours après la mort du chanteur. En effet, cette femme aurait donné des informations confidentielles au site TMZ.com

En effet, mercredi, ce site a publié certaines questions que la défense auraient dû soumettre aux jurés potentiels.

"Pensez-vous que les patients ont la responsabilité d'informer entièrement leur médecin de leur passé, et leurs habitudes sociales actuelles y compris celles de l'utilisation de drogues, d'alcool et de médicaments pris sur ordonnance ?
- Avez-vous un blog ? Si oui, développez.
- Êtes-vous actif sur les réseaux sociaux. Si oui, lesquels ?
- Soutenez-vous financièrement d'autres personnes en dehors de votre famille ?
- A quel âge une personne peut-elle être tenue responsable de ses décisions et de la conséquence de ses actes ?

Michael Pastor, le juge de la Cour Suprême de Los Angeles a déclaré que les questions étaient "fausses", mais qu'il était préoccupé par la façon dont l'information sur Internet aurait une incidence, lors de la sélection du jury, sur les réponses données par des jurés potentiels. Il a donc ordonné que le questionnaire soit placé sous scellés.

L'avocat Ed Chernoff a été scandalisé de la publication de ces informations. "C'est une honte", a-t-il dit au juge. Il lui a présenté ses excuses et a congédié Miranda Sevcik, qui s'est refusée à tout commentaire aux journalistes. 

Jeudi, 159 jurés potentiels ont prêté serment et une enquête sur leurs difficultés financières a été faite. La sélection du jury devrait se poursuivre vendredi.

Les témoins du procès seront entendus au mois de mai.

Dr Arnie Klein

TMZ a obtenu des documents légaux du docteur Murray dans lesquels, le docteur Arnie Klein est accusé d'avoir alimenté la dépendance de Michael Jackson aux médicaments en lui faisant des 51 injections de Demerol les 3 derniers mois avant sa mort.
"Grâce à l'intervention de M. Klein, M. Jackson est devenu physiologiquement et psychologiquement dépendant de Demerol."

Les avocats de Murray veulent présenter tous ses dossiers médicaux car selon eux : "Dr Klein est un témoin pertinent et très important pour la défense."

Les enregistrements des caméras de surveillance 

TMZ a révellé le 15 mars que la police de Los Angeles n'a gardé en copie que 4 minutes des enregistrements des caméras de surveillance le jour de la mort de Michael Jackson ! La video montre le chanteur rentrer chez lui vers minuit trente.

Or la bande du film de l'enregistrement se recycle toutes les 24 heures et lorsque la police a pris la vidéo peu de temps  après la mort de Michael, sa mort n'était pas considérée comme un homicide.

Une autre source proche de Conrad Murray a confié à TMZ que la police n'aurait téléchargé que 11 minutes.

Selon le site américain, les policiers n'ont pas regardé le reste de la vidéo.

La vidéo aurait montré quand et qui sont entrés dans la maison lorsque le Roi de La Pop est décédé.

1 commentaire:

  1. Hello, drôle d'histoire ou est le vrai du faux, encore une sorte de procès qui débouchera sur quoi, encore des questions sûrement. Amicalement

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.