Israel / Gaza : L'Oréal réagit mais le boycott contre Garnier continue !

août 08, 2014
Photo de la page Facebook BoycottGarnier

Depuis la publication hier de l'article d' Huffington Post (France), la protestation contre Garnier s'est amplifiée sur les réseaux sociaux notamment sur Twitter, notamment la campagne de son boycott. Pour mémoire, je vous invite à relire mon article : Le Buzz : Les cadeaux de Garnier à des soldates d'Israel et le boycott

L'Oréal s'est enfin décidé à répondre à Huffington Post France, qui a mis à jour son article aujourd'hui :
"Garnier a pour règle de ne pas prendre partie dans un conflit ou une affaire politique. Garnier a été surpris de découvrir cette initiative sur les réseaux sociaux. Après vérification, il s’avère qu’il s’agit d’une distribution ponctuelle d’environs 500 produits qui fait partie d’une action développée par un distributeur local. Garnier désapprouve cette initiative strictement locale et regrette d’avoir pu offenser certains de ses fans."
L'article original précisait justement :
Contactés par nos confrères espagnols du HuffPost, Garnier et L'Oréal n'ont pas réagi.
Cette partie que l'on peut retrouver encore sur les articles d' HuffPost Québec et HuffPost Magreb. Mais le  HuffPost Espagnol vient d'être modifié. Bon, bien que ces sites soient bien lus, ils ne constituent pas la seule ressource d'information pour les internautes.

Différents médias français ont repris l'information :

Les Echos  : Un don de Garnier à l’armée israélienne déclenche un appel au boycott
Le Figaro  : Garnier menacé de boycott après un prétendu geste de soutien à Israël
Le Point : Armée israélienne : les shampoings Garnier de la discorde

Copie d'écran d'une recherche de Garnier sur Twitter
Toujours est-il comme le rapporte une personne sur Facebook,  qui a partagé une copie d'écran d'une timeline Twitter, joindre le service client au téléphone est compliqué.

Traduction du tweet :
@GarnierCAN Vos lignes téléphoniques semblent être surchargé. Vous ne pouvez pas prendre mon appel en ce moment. Je continuerai d'essayer. #BoycottGarnier @BDSmovement
Une page Facebook Boycott Garnier a été crée le 4 août suite à la publication de l'article d'Aljazeerah.

Dans un communiqué , The Palestine Solidarity Campaign (une organisation non gouvernementale et propalestinienne établie en Angleterre) a lancé une campagne de boycottage de la marque Garnier et aussi de L'Oréal. Cet article a été largement relayé sur les réseaux sociaux.

Le hasthag a été principalement repris par ordre d'importance sur Twitter, Facebook, Google+. Je n'ai vu qu'une épingle à ce sujet sur Pinterest.

Avec Visual.ly, j'ai pu avoir quelques statistiques, le hasthag #BoycottGarnier a été utilisé sur Twitter 2149 fois avec un pic de 1266 fois le 6 août.


Voici un aperçu de l'impact mondial de cette campagne (carte réalisée avec Keyhole)



Remarques de Tomate Joyeuse : 

Le campagne du boycott contre Garnier a pris de l'ampleur. Je rappelle que la publication de la page de Stand With Us a été postée le 31 juillet, +Al Jazeera English  a publié son article le 4 août et il a fallu que l'Oréal réagisse deux jours plus tard, pour contacter la branche française d'Huffington post pour que leur article sortie la veille soit modifié.

 Al Jazeera, qui a été le premier à parler des dons de la filiale de Garnier en Israel aux combattantes de Tsahal, n'a pas modifié son article depuis. Est-ce que l'entreprise les a contacté, on n'en sait rien.

L'entreprise a réagit sur immédiatement sur leur page Facebook en Arabe dans un commentaire, mais ce n'est pas le cas, sur ses autres réseaux sociaux.

Les internautes continuent à poster des commentaires sous les Tweets des différents comptes officiels de Garnier, les interventions négatives sur Facebook sont systématiquement supprimées.

A l'instant où j'écris cet article, je viens de voir que GarnierUSA a publié enfin un communiqué sur le compte de sa filiale américaine sur Twitter et Facebook.




On pourrait supposer que la veille de l'e-reputation de la marque sur le web 2.0  pour ses marques est très mauvaise, d'autant plus que l'entreprise admet que "Garnier a été surpris de découvrir cette initiative sur les réseaux sociaux". Or les protestations contre la marque ont été immédiates, d'autant plus qu'elles ont été faites sur leurs comptes officiels de leurs réseaux sociaux.

Alors que Huffington Post Espagnol avait contacté avant la publication de leur article L'Oréal et Garnier, personne ne leur avait répondu. Il a fallut que l'entreprise française réagisse le lendemain de la diffusion de l'information sur Huffington Post France.

Ne pas répondre rapidement aux utilisateurs est une mauvaise chose, car il est difficile après de contrôler la viralité d'une information.

De plus, il est à rappeler ce n'est pas par ce qu'un article n'a pas été partagé largement ou commenté qu'il n'est pas lu (je fais référence à ma dernière publication), Google est un bon ami.  Seul l'administrateur du blog est en mesure de mesure sa popularité. 

La question est de savoir si cette histoire aura un impact sur le chiffre d'affaires du groupe l'Oréal ou de Garnier en particulier.

Pour aller plus loin, sur ce blog : 

Le Buzz : Les cadeaux de Garnier à des soldates
Images de la campagne de Boycott de Garnier en soutien à Gaza
BoycottGarnier : La gestion de crise de l'Oréal sur les réseaux sociaux

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.