Le 5 novembre 2008,  j'avais reçu comme les 10 000 membres du forum Vreel, un mail de cette modératrice, Moriella, expliquant qu'elle quittait ce forum, car elle ne serait pas payée : "I'm facing forclosure" autrement dit ses biens seront saisis. J'y ai vu un cri de désespoir, de lassitude, et de colère.

Les réactions des internautes étaient pour le moins surprenantes : certains avaient peur que Vreel ne disparaisse, d'autres étaient ulcérés d'avoir reçu un mail, qui ne les regardait pas (selon eux), d'autres étaient déçus, qu'elle s'en aille car elle s'était investie, bénévolement, à fond dans le projet...

Quelques jours plus tard, on n'en parlait plus... Affaire classée. J'avais cherché en vain à la joindre. Je n'avais pas son émail. J'aimais bien sa sensibilité, nous discutions de temps en temps par message privé ou sur le chat du forum. Elle me manquait et j'étais inquiète pour son devenir. J'espère que tout s'est arrangé pour elle.

Malheureusement ce genre de histoire sur internet est assez fréquente, mais il y a des histoires beaucoup plus tristes.






Quelques articles qui pourraient vous intéresser : 

Sur le blog d'Empreintes Inédites : 
Trolls, cyberbullying (*) ou cyberdélinquants tout simplement ?
Les trolls sont des zombis
Les trolls : Prétention d'humour noir ou inavouable sadisme et perversion ?
Facebook et ses trolls
Pour que FB supprime les groupes haineux