Internet, cet écran, cette indifference, et l'autre

janvier 18, 2014
Le 5 novembre 2008,  j'avais reçu comme les 10 000 membres du forum Vreel, un mail de cette modératrice, Moriella, expliquant qu'elle quittait ce forum, car elle ne serait pas payée : "I'm facing forclosure" autrement dit ses biens seront saisis. J'y ai vu un cri de désespoir, de lassitude, et de colère.

Les réactions des internautes étaient pour le moins surprenantes : certains avaient peur que Vreel ne disparaisse, d'autres étaient ulcérés d'avoir reçu un mail, qui ne les regardait pas (selon eux), d'autres étaient déçus, qu'elle s'en aille car elle s'était investie, bénévolement, à fond dans le projet...

Quelques jours plus tard, on n'en parlait plus... Affaire classée. J'avais cherché en vain à la joindre. Je n'avais pas son émail. J'aimais bien sa sensibilité, nous discutions de temps en temps par message privé ou sur le chat du forum. Elle me manquait et j'étais inquiète pour son devenir. J'espère que tout s'est arrangé pour elle.

Malheureusement ce genre de histoire sur internet est assez fréquente, mais il y a des histoires beaucoup plus tristes.






Quelques articles qui pourraient vous intéresser : 

Sur le blog d'Empreintes Inédites : 
Trolls, cyberbullying (*) ou cyberdélinquants tout simplement ?
Les trolls sont des zombis
Les trolls : Prétention d'humour noir ou inavouable sadisme et perversion ?
Facebook et ses trolls
Pour que FB supprime les groupes haineux


6 commentaires:

  1. triste mais réaliste.....
    Tiens ce matin je viens de m'apercevoir que j'ai perdu 5 Amis depuis hier....
    Bonne journée... Je partage. Bisous

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vu sur la toile, de la haine , de la lâcheté, de l'indifférence. Est-cela être un être humain ?

    RépondreSupprimer
  3. pour ma part j'ai un peu l'impression que le net n'est malheureusement que le reflet du cynisme de notre société où le moi et la course à l'égo font loi,où la consommation va s'insinuer jusque dans les amitiés,où la liberté d'expression est l'alibi à toutes les dérives...combien sont-ils à déverser leur haine,leur point de vue dépourvu de tout sens critique,les diffamations les plus basses,les rumeurs les plus folles...dans le but unique et sans doute rassurant pour eux de se donner l'illusion qu'ils existent un peu???

    RépondreSupprimer
  4. edwige campdoras18/01/2014 18:15

    L' indifférence, l' individualisme sont notre "mal du siècle". Nous avons tout à notre portée pour pouvoir communiquer mais nous sommes dépassés par le flux d' informations et notre volonté d' aller toujours plus vite, de toujours vouloir davantage au détriment du contenu, de la profondeur des relations que l' on a avec autrui. Comme toi, je suis très sensible aux commentaires de mes " ami(e)s du net. Mais je suis bien consciente que beaucoup de personnes se retrouvent dans une grande détresse psychologique quand elles se rendent compte qu' elles ne sont qu'un nom sur la toile et que le jour ou elles en ont besoin, personne n' est là. Internet est aussi un reflet de ce qui se passe dans notre société, hélas !

    RépondreSupprimer
  5. je suis d'accord avec toi. J'avais décidé de remettre à jour cet article, car je l'estimais important. j'essaie de faire attention à ce que je publie, je n'aime pas blesser les gens. les mots peuvent être destructeurs..
    il est très facile de lyncher une personne, mais après quoi ? cela amène quoi. Les personnes sont plus libres derrière un écran, mais dans la vraie vie on découvre d'autres personnes, souvent très différentes de l'idée dont leurs mots veulent bien projeter sur la toile.

    RépondreSupprimer
  6. voici une chanson de circonstance : l'indifférence de Gilbert Becaud http://www.youtube.com/watch?v=5rwJ0MChoYU

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.