VA TI FAIRE INQUILLI, spice de counard !" ou petit compte injuste de noël de Mohamed Boualam

décembre 18, 2013


VA TI FAIRE INQUILLI, spice de counard !" ou petit compte injuste de noël - Texte de  Mohamed Boualam

Enfin, le calme était revenu, les flammes attaquaient les immeubles de la ville qui s'écroulaient, la terre était noire, en putréfaction, on n'entendait plus les chants des oiseaux, c'était la fin du monde qui a bien fait rire, dans le passé, des gens qui n'y croyaient pas...
On était le 24 décembre, les supermarchés d'alimentation chimique étaient vides, les gens n'avaient plus rien à se mettre sous la dent.
Mon ami d'enfance, était encore déguisé en père noël, tout rouge, sa barbe blanche, lui donnait un côté bon homme... Et son bonnet rouge, lui donnait un côté casseur, breton.
Elle était là, la fin, la faim, dans les yeux d'un ami d'enfance qui vient de défoncer la porte de chez moi, pour me voler, le peu de nourriture, que j'ai pu stocker, pour la partager avec sa famille...

Oui, il faut survivre, et devant, la peur de la mort de crever de faim, les plus grands sentiments s'évaporent, même Dieu, s'éloigne en pleurant... Et le diable jaloux de tant de talent de haine, est dépassé par tant d'amour égoïste. Mon ami d'enfance, les sanglots l'aveuglant, m'ouvrit le ventre de bas en haut... C'était la pire des haines, la pire des insultes que l'être humain avait inventé : occire son prochain... Avant de choir, sur le carrelage ensanglanté, j'ai poussé un dernier râle, en regardant mon ami d'enfance, au fond des yeux, je lui crachais à la figure, mes derniers mots assassins, avec un accent de mes ancêtres qu'il ne pouvait pas couper au couteau : "VA TI FAIRE INQUILLI, spice de counard !" Il se gratta le cul, et sortit en courant de chez moi.
Mohamed.

Protection des droits d'auteur

Le texte peut être copié et redistribué librement, avec les restrictions suivantes :
- Le texte ne doit pas être publié sous forme imprimée sans accord préalable écrit de l'auteur.
- Il ne doit pas être publié sous forme électronique ou multimédia, ou inclus dans des compilations, ou mis à disposition sur des serveurs en ligne dont la consultation serait autre que gratuite, sans accord préalable écrit de l'auteur.
- Le texte ne doit pas être modifié. Il doit être reproduit en entier, ou pas du tout. Aucune "correction" ou édition n'est admise.

Pour découvrir un peu plus Mohamed Boualam, n'hésitez pas à aller sur

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.