L'arrêt du 13 mai 2014, ‎ Google Spain et Google, C-131/12 de la Cour Européenne permet maintenant à des internautes de supprimer, des moteurs de recherche,  des résultats  "inadéquats, pas ou plus pertinents ou excessifs" , lorsque leur nom est cité.

Google a été le premier à mettre en place un formulaire du droit à l'oubli.  Selon le Gardian+Larry Page, le directeur exécutif de Google,  a déclaré durant les trois jours qui ont suivi sa publication, sur les 41000 demandes reçues, concernaient :
  • 1/3 à une fraude
  • 1/5  à un crime sérieux
  • 12% lié à une arrestation suite à une pornographie infantile. 

L'entreprise RéputationVip (qui propose déjà un outil gratuit pour les particuliers pour gérer leur e-réputation), a lancé le 24 juin, le site Forget.me, qui aide les internautes à mieux répondre au formulaire de droit à l'oubli de Google.  Depuis, il a reçu la visite de 43000 visiteurs uniques provenant de 183 différents pays.

Aujourd'hui, l'entreprise nous fait le plaisir de partager ses statistiques de son service en ligne. Elles sont à prendre avec discernement, car elles concernent le site Forget.me et non pas celles de Google. Toujours est-il, qu'elles permettent de mieux comprendre les utilisateurs de ce service.

13 000 personnes inscrites, sur Forget.me ont envoyé un total de 1 106 demandes de droit à l’oubli pour un total de 5 218 liens Google à supprimer. Cela représente 250 demandes/jour.

Répartition des demandes par nature

Comme vous pouvez le voir sur le tableau ci-dessus, les procédures pénales ne représentent que 5% des demandes, alors que l’atteinte à la vie privée et à la réputation concernent près de 50% des demandes de suppression de liens Google. 

Penchons-nous maintenant, plus en détail sur les données chiffrées d'atteinte à la vie privée.

Répartition détaillée des demandes de la catégorie "Atteinte à la vie privée"
Quelques questions les plus fréquentes concernant les demandes d'atteintes à la vie privée

  • Adresse personnelle divulguée : " Mon adresse personnelle a été divulguée sur internet et je n’arrive pas à la faire disparaître ".
  • Avis négatifs : "Mon entreprise est victime d'avis négatifs sur un forum, les internautes ont mentionné mon nom. Je ne souhaite pas que les informations de ma société interfèrent dans ma vie privée."
  • Licenciement : "J’ai été licencié et cela apparaît sur Internet. Cela m’empêche de retrouver un emploi."
Répartition détaillée des demandes de la catégorie "Atteinte à la réputation"

Cette catégorie concerne notamment les cas de diffamation, par exemple :
  • Diffamation > Faits étrangers : " Mon nom est cité dans une affaire où je n’ai rien à me reprocher. Je n’ai pas été mis en examen mais cela nuit à ma réputation car mon nom est associé. "
  •  Diffamation > Fausses rumeurs : "Je suis victime de fausses rumeurs faisant croire que je suis membre d'une secte. "

Il est intéressant de constater que seulement 31 % des visiteurs sont Européens (dont 7% Français), alors qu'ils sont les principaux concernés par ce service.

Répartition géographique des visiteurs du site Forget.me

+Bertrand Girin, le Président de +Reputation VIP,  souligne que :

L’engouement autour du lancement de Forget.me montre que le sujet du droit à l’oubli Internet dépasse les frontières européennes avec un intérêt tout particulier aux Etats-Unis malgré une législation qui ne les concerne pas encore. En analysant la nature des demandes, on voit que celles-ci concernent des problématiques qui peuvent toucher chacun de nous à un moment de sa vie. 

Fondée en 2012, Reputation VIP a gagné plusieurs prix de l'innovation (Jeune Entreprise Innovante, Novacité, fonds d'innovation du Rhône).  Cette jeune entreprise, composée de 17 collaborateurs, aide les marques et les dirigeants à maîtriser leur e-réputation.

Quelques liens pour aller plus loin : 

Le site de Réputation VIP : http://www.reputationvip.com/fr
Le site Forget.Me : https://forget.me/fr/
Le site de La CNIL : http://www.cnil.fr/
La Faq des Règles de confidentialité et conditions d’utilisation de Google : http://www.google.fr/policies/faq/

Amusez vous à googolisez votre nom et prénom entre guillemets, vous remarquez cette notification en bas de la première page des résultats de recherche de Google.



Ceci n'est pas un billet sponsorisé.