Strasbourg : La cacophonie du Grand débat national

10 févr. 2019 1 Parc de l'Étoile, 67000 Strasbourg, France


Le Grand débat national sur la "Démocratie et la citoyenneté" a lieu à Strasbourg dans la grand salle des Conseils du le Centre administratif à Strasbourg.

Il a été animé par un journaliste indépendant, Kaï Littmann, et une citoyenne, Odile Hugot. Après un accueil par M. Roland Ries, Maire de Strasbourg et Mme Chantal Cutajar, Adjointe au maire en charge de la démocratie locale, les échanges étaient chronométrés à deux minutes par personne dans la salle comble.

Mon humble contribution a été brève :
Travailler, prenez de la peine c'est le fonds qui en manque le moins, c'est la morale qu'enseigne la fable de Jean de La Fontaine dans "Le Laboureur et ses enfants".... Or, avec la meilleure volonté du monde, le citoyen aura du mal à accéder à l'information. Toute démocratie ne peut vivre sans transparence.
Il est anormal que les décisions des tribunaux (administratifs et judiciaires) ne soient pas toutes publiées sur le site de Légifrance et qu'elles soient payantes sur le site de Docrine
Comment se fait-il que le citoyen doive faire une plainte à la CNIL pour avoir accès à ses données personnelles auprès des administrations ?
Si certains documents administratifs sont publics, pourquoi suite une décision favorable de la CADA, le citoyen doit aller au tribunal administratif pour faire appliquer la loi ? 
Au début, nous étions censé exposer un état des lieux, définir des objectifs à atteindre et élaborer des propositions .... Mais rapidement, les interventions allaient dans tous les sens :  place des locaux pour des associations, moins de taxes, augmentation des salaires, égalité hommes et femmes, les problèmes des handicapés... Il était difficile de gérer cette cacophonie ambiante car des thématiques sociétales et le contexte houleux actuel dans les rues plombaient les débats.

70 points ont été listés... vous avez bien lu 70 points.. À 23 heures, fatigués, nous avons enfin pu voter certains points de la thématique de la soirée, soirée qui s'est enfin terminée 30 minutes plus tard. Nous avons convenus de reprendre les débats à un autre moment.

À la fin, j'ai parlé à l'un des participants :
Au début, il y avait AltaVista.. il n'y est resté que Google.. L’info-obésité ne permet pas la transmission d'un message clair. Nous avions fait ce soir de l'AltaVista.
Articles complémentaires sur le site des DNA :
Strasbourg: plus de 250 personnes présentes pour contribuer au Grand débat national
Le grand débat national à Strasbourg: une difficile mission...

Enregistrer un commentaire

Quelques indications pour laisser un commentaire:

- Écrivez votre commentaire dans le cadre ci-dessous.
- Vous pouvez commenter avec votre compte Google, avec un pseudo (Nom/Url) ou bien anonymement
- Il est possible de partager une vidéo YouTube, dans ce cas insérez juste l'url
- Pour être tenu au courant des réponses, cochez sur "M'informer"
- Cliquez sur Publier pour envoyer le commentaire ou "Aperçu" pour le prévisualiser avant publication.

© Tomate Joyeuse. Design by FCD.