Des terrasses dangereuses enfin pas pour les autorités

24 juil. 2020


A Strasbourg, dans la Grand'Rue, . le 22 juillet, je découvre les terrasses du Saladin en plein milieu de rue piétonne (alors qu'elles sont installées habituellement contre la façade)



Sur des clôtures de chantier, des panneaux indiquent aux cyclistes de poser pied à terre. 



La place était laissée au piéton de chaque côté. Heureusement !

L’Épicier du Grand Cru a étendu ses terrasses et au milieu a installé une plante.  


Le lendemain, j'ai demandé des explications  à l'employée de l’Épicier du Grand Cru qui m'a répondue : 
" Ce sont les pompiers qui ont autorisé à mettre à les terrasses au milieu de la rue, du moment que cela ne dérangeait personne."

La police municipale que j'ai rappelée,  m'informe :
Les grillages étaient installées pour prévenir les accidents d'une cheminée le temps que la police du bâtiment règle le problème.  Un équipage était passé. Tout était en règle. Il n'y a aucune verbalisation..

Que serait-il passé s'il y avait eu un accident ? On ôte, les clients, les verres, les quelques 20 tables, les chaises, les clients partent, on pousse le grillage...

Les autorités font quoi ? Les policiers, les pompiers... Ils s'en foutent ? 
En France, les secours mettent en moyenne 13 minutes à se rendre sur le lieu d’un accident : dès lors, le citoyen est le seul acteur à pouvoir agir. De plus, 70 % des arrêts cardiaques se passent devant des témoins et à peine 20 % de ces témoins réalisent les gestes qui sauvent.

Or, lors d’un arrêt cardiaque inopiné, pour chaque minute qui s’écoule sans pratique du massage cardiaque, ce sont 10 % de chance de survie en moins pour la victime. Au‑delà de 3 minutes sans massage, les lésions cérébrales sont généralement irréversibles ; au‑delà de 4 minutes, la défibrillation est sans effet ; au bout de 10 minutes sans massage cardiaque, la victime n’a quasiment aucune chance de survie 

Aujourd’hui, l’arrêt cardiaque inopiné représente 9 % des causes de décès chaque année en France, soit une cause de mortalité dix fois plus importante que les accidents de la route. 

source : Proposition de loi visant à lutter contre la mort subite et à sensibiliser la population aux gestes qui sauvent, enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 17 décembre 2018

Bon.. la sécurité à Strasbourg, vous l'avez compris, on repassera.... il y a les terrasses Covid... ! Chut..

▶A lire aussi sur la même thématique sur mon blog l'article : Strasbourg : Carte blanche aux terrasses Covid

Mise à jour de l'article au 25 juin 2020

Une publication de Pokaa du 21 juin montre l’intervention des pompiers et des policiers pour la fameuse cheminée. 


Retour de la ville le 27 juillet 2020 : 

Le service du domaine public m'informe qu'il "n’a pas autorisé l’installation de ces terrasses au milieu de la Grand’Rue". Un rappel à la réglementation sera fait.


Remarques de Tomate Joyeuse 

Vous pouvez toujours me suivre sur Facebook et/ou par email pour recevoir les nouveaux articles du blog (gratuit et sans spam)

1 commentaire

  1. Le fric au détriment de la sécurité, santé et tranquillité ! Scandaleux

    RépondreSupprimer

Quelques indications pour laisser un commentaire:

- Écrivez votre commentaire dans le cadre ci-dessous.
- Vous pouvez commenter avec votre compte Google, avec un pseudo (Nom/Url) ou bien anonymement
- Il est possible de partager une vidéo YouTube, dans ce cas insérez juste l'url
- Pour être tenu au courant des réponses, cochez sur "M'informer"
- Cliquez sur Publier pour envoyer le commentaire ou "Aperçu" pour le prévisualiser avant publication.

© Tomate Joyeuse. Design by FCD.