Lorsque j'étais enfant, mon père me disait souvent :
"Qui veut peut, il n'y a pas de place pour les faibles" 
Cet enseignement a marqué toute ma vie. Selon moi le désespoir doit être absent du dictionnaire.


J'ai du mal à baisser les bras dans n'importe qu'elle situation. Comment peut-on avoir des idées pessimistes si on ne connait pas le lendemain ? La vie me l'a bien appris.
Travaillez, prenez de la peine:
C'est le fonds qui manque le moins.
Le laboureur et ses enfants - Jean de La Fontaine
Mais qu'est-ce que réussir ?